esther

Author Archives: esther

La fondatrice de l'agence Esther Keller a débuté sa carrière entrepreneuriale au début des années 90 dans le secteur du luxe et de la parfumerie. Elle se spécialisera dans les années 2000 dans le conseil en relation amoureuse et publiera des articles pour des magazines suisses et monégasques. Fort des échanges avec ses nombreux lecteurs et consciente de leurs attentes en matière sentimentale, elle crée en 2009 l'agence de rencontre Esther Keller. Sa mission est de permettre à une clientèle privilégiée (niveau culturel, éducation, standing, aisance de vie…) mais souvent très prise professionnellement de trouver l'amour et de construire une vie affective longue et pérenne.

Peut-on parler politique à un premier rendez-vous ?

Il ne vous aura peut-être pas échappé que la période est riche en actualités et débats politiques. Mais par « la période », je ne parle pas simplement de la campagne présidentielle.

Depuis quelques années déjà, l’importance et la polarisation des débats enflent dans la société… Et compte tenu de l’actualité internationale, cela pourrait bien durer.

Comment concilier cet aspect avec une vie de couple et, surtout, avec une recherche amoureuse… Peut-on en parler ? Quand ? Comment ? Doit-on en faire un critère de choix ? Voyons cela tout de suite.

Avant la rencontre

Quand on est célibataire et qu’on rêvasse sur sa prochaine rencontre, sur la personne idéale, son positionnement politique vient rarement en premier à l’esprit. Il paraît souvent bien moins important que d’autres aspects comme l’apparence physique, le caractère, les goûts partagés pour certaines activités. Pourtant, c’est bel et bien un critère à prendre en compte… Et pas seulement si vous êtes militant(e) convaincu(e).

Se questionner soi-même

Comme souvent, avant d’envisager une rencontre, il convient de faire un point avec soi-même. Quelle importance représente la politique pour vous ? Ou, plus exactement : à quel point vous énervent les gens de l’autre bord ?

Car c’est bien sûr là le nœud du problème. Certaines personnes voient la politique comme une dimension mineure de leur vie de tous les jours, de leur pensée, de leur philosophie de vie… Mais même dans ce cas, certaines convictions, et certaines façons de les vivre, pourraient malgré tout vous agacer.

Or le problème des valeurs, c’est que les individus ne souhaitent généralement pas transiger dessus… Par définition. Ce n’est que très rarement quelque chose qui peut se négocier.

Même si la télévision a tendance à déformer la réalité, à exagérer certains faits, à prendre les personnes les plus caricaturales pour représenter tel ou tel courant, vous savez bien quels sont les questionnements les plus prégnants du moment… Et ceux qui vous agacent particulièrement ou, pire, vous font peur. C’est cela qu’il vous faut mettre au clair vis-à-vis de vous-même. 

Autrement dit, ne vous demandez pas simplement si vous pourriez avoir une histoire avec quelqu’un « de droite » ou « de gauche ». Dans l’abstrait et, là encore, à moins d’être particulièrement engagé(e) dans l’un ou l’autre de ces côtés, cela devrait paraître relativement aisé.

Mais pensez plutôt en lignes de fracture qui, d’ailleurs, divisent souvent les partis eux-mêmes : le véganisme, la place du changement climatique dans la société, la façon de gérer la laïcité du pays, la bonne manière d’assurer une égalité de fait entre hommes et femmes, les questions de genre, la gestion des impôts, des services publics, des aides sociales, des subventions, l’immigration, la Chine, la Russie, les États-Unis… L’Europe, les relations internationales…

Il est peu probable que vous n’ayez aucune opinion sur aucun de ces sujets… Et qu’aucun ne vous tienne suffisamment à cœur pour provoquer de la colère, de l’angoisse, ou de l’envie de convaincre autour de vous… Sentiments très humains, et donc très puissants, qu’il serait dangereux de négliger.

Mais point trop n’en faut

Bien sûr, je ne dis pas qu’il vous faut passer en revue chacune de ces problématiques pour savoir où vous vous situez et ce que vous accepteriez ou pas de la part d’une compagne ou d’un compagnon. Non. Simplement, vous devez déjà savoir sans même y réfléchir ce qui vous met à cran. L’important est de ne pas sous-estimer ce que cela peut donner, ensuite, dans une vie de couple.

Certes, vous n’êtes cependant pas à l’abri de certaines surprises. Par exemple, avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, on peut tout à fait imaginer un couple ne partageant pas le même point de vue sur la Russie et Vladimir Poutine mais n’ayant jamais accordé trop d’importance à cette question et n’ayant même jamais échangé à son propos.

Et tout à coup, un duo dont l’un des membres serait sur le sujet plutôt pro-Russe et l’autre plutôt pro-Ukrainien(ne), peut se voir plongé dans une situation extrêmement difficile à vivre. 

On pourrait en dire autant, d’ailleurs, des polémiques qui n’existaient littéralement pas il y a encore deux-trois ans, comme la politique sanitaire, ou les vaccins. Ou d’autres, qui nous attendent peut-être, et dont nous ignorons tout.

C’est pour cela qu’il vous faut connaître, disons, vos limites. Quand ce genre d’événement arrive, il ne survient pas de nulle part. Il repose sur des dynamiques qui le précédaient. Si vous avez une vision du mode plutôt partagée, de grands ensembles de valeurs en commun, il y a peu de chances qu’éclate un tel conflit au sein de votre couple… ou que vos points communs ne surmontent pas la division, voire les crises et disputes qui pourraient surgir

En rendez-vous

Aussi est-ce important d’échanger rapidement, mais pas n’importe comment, à propos de ces sujets (pas tous, une fois de plus : ceux qui vous tiennent le plus à cœur). 

Les premiers mots

Là-dessus, quelques conseils : d’abord, évitez de le faire par écrit —puisque c’est ainsi que commencent de nombreux échanges

Le texto, la messagerie ne sont vraiment pas idéals pour discuter de ces sujets : voyez à quelle vitesse le moindre propos politique, même le plus innocent, dégénère en guerre de tranchée sur Facebook, par exemple.

Ce n’est à utiliser que si vous savez vraiment que quelque chose ne passera pas de toute façon. Si vous savez que quelqu’un « de droite » ou « de gauche », ou « antivax », ou « végan », ça n’est même pas la peine d’y penser… Oui, vous pouvez aborder la question rapidement et à l’écrit : ça peut même éviter de faire perdre du temps à tout le monde. 

Simplement, tâchez de rester courtois : si vous voulez refusez d’envisager une relation avec quelqu’un d’un autre bord, rappelez-vous que c’est quelque chose qui vous appartient. Que c’est pour vous qu’une telle histoire est impossible. Inutile d’en profiter pour lui faire la leçon ou chercher à le ou la convaincre. Une fois de plus, ce n’est pas le bon espace pour ça !

Les premiers « dates »

Je l’ai souvent écrit ici :  un premier rendez-vous, c’est pour faire connaissance, apprendre à se connaître et surtout voir comment on se sent en présence de l’autre, si l’on apprécie sa façon d’être, de plaisanter, de penser. Pas une épreuve de drague ou un test de qualification. Aussi, non, ne mettez pas la politique comme une case à cocher parmi d’autres détails à connaître absolument… Laissez faire les choses.

Déjà, il n’est pas impossible que l’un ou l’autre parle, spontanément, de tel événement de l’actualité, et de ce qu’il ou elle ressent… Mais sinon, peut-être sentirez-vous, au premier, deuxième o troisième rendez-vous, ou, qui sait, après une nuit passée ensemble, qu’il est temps pour vous de poser une question plus ou moins directe, et plus ou moins innocente…

Voici mon conseil : en cas de désaccord, commencez par sourire intérieurement, par souffler et respirer. Ce n’est ni le lieu, ni le moment pour se lancer dans un de ces débats qui gâchent les repas de famille.

En revanche, c’est tout à fait le lieu, et complètement le moment, pour apprendre à mieux vous connaître mutuellement. Cherchez donc, plutôt qu’à convaincre ou vous livrer, à comprendre le raisonnement de votre peut-être futur(e) partenaire. Laissez-le ou la parler.

D’abord, par le temps qui courent, ça ne fait jamais de mal de discuter à tête reposée entre personnes n’ayant pas tout en commun. Ensuite, vous verrez quelle importance il ou elle accorde à tel ou tel sujet, si c’est, justement, une valeur intrinsèque à la personne, ou quelque chose qui ne l’occupe qu’une fois tous les cinq ans, par exemple.

Si cela repose sur du vécu, des sentiments, des lectures… Tout cela vous en dira beaucoup sur la personne elle-même et sur l’ampleur éventuelle de votre désaccord. Et donc vous aidera à savoir si celui-ci est irréconciliable ou anecdotique. Bonus : vous verrez si la personne vous accorde le même traitement et vous donne le temps, à vous aussi, de vous expliquer, de vous livrer. Et donc si vous vous comprenez, à un niveau plus fondamental. Si vous avez la même approche de la vie. Si vous vous sentez à l’aise ensemble, ou pas.

Une telle conversation pourra, d’ailleurs, plus facilement dériver vers une discussion sur des sujets plus « de couple ». Où partir en vacances ? Qu’est-ce qu’une bonne journée ? Quels sont les artistes, les stars, les penseurs, qui vous touchent ? Quelles sont vos craintes, ou vos espoirs, sur le monde qui se construit pour les générations futures ? Quelles valeurs transmettre à un enfant ? (C’est un peu tôt sans doute pour parler d’avoir des enfants ensemble… Mais ça peut être intéressant d’en savoir un peu plus sur les enfants de votre partenaire, dans l’hypothèse où il ou elle en a déjà eu d’une histoire précédente).

Grégoire Lacroix 

En amour comme en politique,   il est inutile d'avoir raison,   il suffit d'être convaincant.  

Conclusion

Et… voilà ! La politique est si tendue en ce moment, en France comme  ailleurs, qu’on peut avoir envie de mettre la question sous le tapis… Alors qu’elle est tout à fait légitime et, une fois de plus, révélatrice d’aspects plus profonds, plus importants pour une vie de couple, d’une personne. Il s’agit, au fond, de sa façon de voir le monde, la société, la vie, l’avenir… Il n’y a pas de mal à vouloir connaître ça de quelqu’un, quand on fait une rencontre amoureuse.

Au fond, en politique comme en amour, il est important de savoir réellement vers quoi on s’engage, quand on donne une voix à son élu(e), fût-ce celui ou celle de votre cœur.

1

Femmes et hommes  : deux façons de surmonter un divorce

En France, le divorce est devenu, sinon banal, du moins habituel. Plus de 130 000 sont prononcés chaque année, et le pourcentage continue à monter là où l'on ne l'attendrait pas : chez les plus de  50 ans et la génération des baby-boomers.

S'il est le plus souvent vécu comme une libération, il ne faut pas se cacher qu'il constitue aussi une épreuve , qu'il convient de vaincre pour avancer. Comment agir au mieux ?

Plutôt Mars ou Vénus ?

Bien sûr, il faut toujours se méfier des généralités, qui ne valent que lorsqu'on se rappelle qu'elles impliquent de nombreuses exceptions !

Cependant , dans ce domaine aussi, on peut constater des divergences entre hommes et femmes dans la façon de régler un divorce. Mais lesquelles et pourquoi ?

Divorce homme femme

Pour les hommes, un échec inédit

En quoi le divorce peut-il être vécu comme un échec inédit par un homme ? Parce qu'un bouleversement historique majeur se cache derrière les chiffres de la fin du mariage.

En France, la majorité des divorces sont demandés par les femmes. Or il n'en a pas toujours été ainsi, loin de là. Historiquement, même, le mariage est d'abord une union patrimoniale, qui ne pouvait être rompue qu'à l'initiative de l'homme, parfois au prix du déshonneur. 

Et comme le rappelait la docteure en neurosciences, sexologue et thérapeute de couple Aurore Malet-Karas à  Madame Figaro   :

« On demande encore "aux hommes" d'être forts : résultat, quand un homme se fait quitter, outre la blessure amoureuse, il y a celle très grande de l'ego.»

Ces comportements et visions du monde solidement ancrés dans nos esprits comme dans nos sociétés expliquent facilement que, si les hommes ont du mal à prendre la décision de quitter leur épouse, ils semblent pourtant rebondir plus vite que celle-ci, et se retrouvent, dans l'ensemble, plus rapidement un partenaire de vie à l'issue d'une séparation.

Agence de rencontre

Il faut dire que, dans la grande majorité des cas, ils ont aussi moins de contraintes à subir, n'ayant généralement pas la garde des enfants, ni les soucis financiers qui vont fondre sur une immense majorité de femmes. 

Peut-être  aussi, surtout pour les plus anciennes générations, sont-ils moins habitués à l'indépendance et à la gestion des tâches, ce qui va leur mettre une pression supplémentaire à reconstituer un couple rapidement. 

Attention toutefois à ne pas trop vite « se remettre avec quelqu'un » sans prendre le temps de chercher, et trouver, la bonne personne !

Pour les femmes, un ensemble de contraintes

De nos jours, donc, les femmes sont le plus souvent à l'initiative de la séparation.

Mais bien entendu, cela ne signifie pas nécessairement qu'elles le vivent mieux ! Simplement qu'elles sont sans doute plus habituées à verbaliser leurs émotions, donc à mettre le doigt sur ce qui va et ne va pas dans un couple, à percevoir son évolution sur le temps long.

Au cours des dernières décennies, elles ont aussi été poussées à prendre leur vie en main, et n'ont que peu à peu obtenu les moyens de le faire (rappelons que dans notre pays, celles-ci n'ont le droit d'ouvrir un compte bancaire en leur nom propre que depuis… 1965).

Construire sa vie, donc son couple, fait bien partie de ces nouvelles aspirations à « l'empowerment » exigées par un nombre toujours croissant de femmes.

Agence de rencontre

L'apparence parfois trompeuse des chiffres peut donner à croire que les femmes « gèreraient » mieux que les hommes un divorce. En réalité, ce choix reste difficile et douloureux, même quand il est assumé et réfléchi.

Ainsi, le sociologue François de Singly, auteur de Séparée — Vivre l'expérience de la rupture , conteste l'idée d'une société « Kleenex », où l'on se débarrasse d'un ou d'une conjointe sans état d 'âmes et aux premières insatisfactions. «  Les séparations que certaines femmes demandent parce qu'elles pensent que leur compagnon ne les ont pas « suivies » ne consomment pas la forme de l'union « jetable » » , explique-t-il.

«  Ces femmes sont déçues du manque d' attention pour ce qu'elles sont devenues, elles le disent à leur partenaire qui n'entend pas ou qui ne comprend pas. Elles rompent pour retrouver finalement un autre compagnon de voyage. »

Voilà qui explique que les femmes prennent généralement plus de temps pour, non pas tellement rencontrer d'autres partenaires potentiels après un divorce, que, surtout, se fixer sur « le bon » —outre les raisons déjà évoquées de la fréquente chute de revenus ou des contraintes de la garde d'enfants.

Rencontre haut de gamme

On attribue aussi généralement aux femmes une plus grande facilité à mener la barque des sentiments et de la vie amoureuse.

D'ailleurs, comme le rappelle Claire Marin , la philosophe autrice de Rupture(s) : 

« Soumises à un rythme discontinu (les règles, la naissance d'  enfants  , leur départ…), elles savent, peuvent-être davantage que les hommes, que les ruptures permettent de renouer avec le vivant. » 

Mais elle ne nie pas pour autant, loin de là, la douleur que cause l'amour quand il s'en va. Elle constate simplement que nous n'avons ni toutes ni tous les mêmes façons de nous en remettre.

Comment vivre au mieux son divorce ?

Bien sûr, un divorce est l'une des expériences majeures de la vie. Parmi celles qui auront le plus de conséquences sur nos existences, richesses, en sentiments souvent difficiles, parfois contradictoires. Et cet article ne va pas vous donner de recette miracle pour le vivre sans ou le surmonter sans heurts.

Toutefois, et après avoir précisé, d'entrée, qu'être accompagné(e) dans une telle épreuve (par un ou une professionnel(le), par ses amis et amies) est un atout presque indispensable, nous avons remarqué certaines erreurs, qui semblent parfois tendres les bras à l'homme ou à la femme fraîchement séparés(e)… Et qui peuvent être abandonnées, si l'on sait les reconnaître.

Refaire sa vie… sans hâte

Le premier, et le plus important conseil sur lequel s'accordent aussi bien psychologues que coachs ou sexologues, c'est de savoir prendre le temps de se reconstruire et se recentrer. De ne surtout pas foncer dans une autre relation ou, du moins, si l'on vit des rencontres, de ne pas se lancer tout de suite dans la construction d'une histoire « pour la vie ».

De nombreuses raisons peuvent expliquer un divorce, certaines inconscientes, et beaucoup entremêlées. Cependant, la principale est évidente : c'est que l'on préfère être seul(e) que mal accompagné(e)… Et l'on a bien raison !

Il est indispensable de savoir cultiver son propre bonheur, de le retrouver si besoin, avant de pouvoir le partager.

Après un divorce, donc, prenez votre temps. Faites le point sur ce que vous voulez vraiment, ce que vous ne supportez absolument pas, mais aussi, à l'inverse, ce que vous seriez à même d'accepter dans le cadre des compromis nécessaires à la construction d'un couple.

Trouver simplement une personne qui soit l'exact opposé de votre précédent conjoint n'est ainsi pas une solution. 

Agence de rencontres

Beaucoup de choses, dans un couple, ne tiennent pas du caractère des personnes, mais de leur façon de vivre ou d'envisager la relation, l'amour, la famille, la vie à deux. Ce sont ces points-là qu'il vous faudra explorer, en toute honnêteté, avant de vous dispenser à bâtir une nouvelle histoire.

Il vous faudra donc faire le deuil de votre relation mais aussi être au clair sur vos espoirs, vos envies et vos besoins. Comme l'écrit joliment le psychologue canadien Yvon Dallaire : « On ne refait jamais sa vie, on la continue.

Réussir un premier rendez-vous après un divorce

Que ce soit après cette période de point sur vous-même et vos aspirations, ou en sachant que cette recherche ne doit pas s'arrêter à la première rencontre, tôt ou tard viendra le moment du premier rendez-vous.

Celui -ci peut être particulièrement intimidant. A priori, nous n'avons pas les mêmes appréhensions que lors des premiers pas sentimentaux de l'adolescence… Et pourtant, l'on peut facilement se retrouver tout aussi désarçonné(e) ou angoissé(e) !

La clé pour réussir un premier rendez-vous, c'est de ne pas chercher à plaire. Bon, bien sûr, on peut faire attention à commenter sur va s'habiller, vouloir se montrer sous son meilleur jour, charmer, faire rire… Rien de mal à tout ça ! Mais il faut rester dans le plaisir du jeu de la séduction, en cherchant d'abord à passer un bon moment, mais aussi à voir si l'autre vous plaît et vous convient. 

Agence matrimoniale

Après avoir vécu un divorce, retrouver le plaisir de la séduction et des rendez-vous, mais aussi le bonheur de se laisser séduire, peut être un véritable atout pour s'ôter toute pression quant à l'éventuelle réussite d'un rendez-vous et, précisément, réussir à plaire sans être obsédé(e) par cela.

N'oubliez pas que, comme vous, l'autre a certainement vécu un divorce ou, sinon, malgré tout derrière lui ou elle une vie affective et une histoire sentimentale qui lui est propre. S'il ou elle est également au clair avec ses sentiments et aspirations, passer un bon moment sera aussi sa première demande, sa première envie.

Au fond, rappelez-vous que vous n'avez rien à « réussir » : simplement à savoir si vous aurez envie de revoir, ou non, cette personne… Puisque, ne l'oubliez jamais, après un divorce, savoir prendre le temps de la bonne rencontre est une étape indispensable !

Conclusion

Vivre un divorce est toujours une épreuve, qui présente souvent des difficultés et des contraintes différentes selon que l'on est un homme ou une femme.

Cependant , dans un cas comme dans l'autre, il faudra savoir prendre le temps de vivre et surmonter cette étape avant de se précipiter dans une nouvelle histoire, ou de chercher tout de suite à reconstruire quelque chose.

Sachez faire le point sur vous-même, mais aussi ce que vous souhaitez et attendez de la vie d'une part, et d'un(e) partenaire d'autre part. Ainsi, vous pourriez envisager sereinement les futures rencontres, et vous donner toutes les chances, au fil de vos prochains rendez-vous, de n'entamer une histoire qu'avec la personne qui compte vraiment pour vous, celle avec laquelle votre vie future prendra toutes les couleurs dont vous ne sauriez plus vous passer.


Les experts du couple Lyonnais

Thérapies de couple 

Difficile, voire impossible, de passer une vie de couple toute entière sans passer par des phases plus ou moins difficiles.

Quand ces moments-là semblent durer, que l’on se heurte toujours aux mêmes questions, il peut être temps de consulter. Cela permet de faire un point, ensemble, sur son engagement, ses envies, ses désirs, avec un tiers extérieur, simplement là pour vous aider.

Si vous sentez que « quelque chose cloche », mais que la personne avec qui vous vivez est, pour le dire simplement, quelqu’un de bien, cela peut être une raison suffisante pour consulter un psychologue pour couple

Pour retrouver du nouveau, de l’énergie, ranimer la flamme et partager encore les longues années de bonheur que vous méritez et auxquelles vous aspirez.

Mais quelle thérapie de couple entamer ? Notre agence matrimoniale étant établie à Lyon ,nous connaissons fort bien tout l’écosystème de la ville centré vers le bien-être des amoureux.

Des balades à deux… aux meilleurs experts du couple lyonnais, des sexologues aux coachs en passant par les psychologues et conseillers conjugaux. 

Ces différentes spécialités vous permettant de résoudre, naturellement, tout un éventail de questionnements divers.  

Le but d’une thérapie de couple n’est pas de vous questionner en tant qu’individus. En cela, elle est bien plus aisée et confortable que les psychanalyses ou autres soutiens psychologiques habituels. 

Bien sûr, il faudra évoquer vos problèmes, ce qui n’est pas toujours agréable, mais le thérapeute vous aidera à comprendre les accrocs, non dans vos personnalités respectives, mais la dynamique qui s’est construite, installée au fil des années. 

Concrètement, vous venez ensemble au cabinet et évoquez, tour à tour, vos insatisfactions, qu’elles soient ponctuelles ou de plus long terme. Passer par un tiers et suivre une thérapie de couple à Lyon permet souvent de « sortir » certaines phrases, certaines incompréhensions, que l’on hésite à formuler au quotidien.

Le plus souvent, les rendez-vous durent une heure, chaque semaine, mais un bon aidant saura trouver le rythme qui vous convient, tant sur les plans personnels que professionnels.

N’oubliez pas que s’il est là pour vous faire parler, jusqu’à évoquer rancœurs et non-dits, son seul but est de vous soutenir et vous guider, afin de raccommoder votre histoire, et faire en sorte que vous en sortiez plus forts, plus ouverts aux désirs, envies et besoins de l’autre, et restiez ensemble encore de longues années.

 Voici donc un guide des meilleures thérapies de couple à Lyon.

Ce qu'il y a de plus subtil dans l'homme, c'est la sexualité 


Louis Ferdinand Céline 

Les sexologues à Lyon

On trouve de nombreux médecins sexologues à Lyon. Mais nous avons pu en identifier certaines et certains réputés pour leur accueil et leurs bons conseils.

Sexologue à Lyon, Frédérique Sultan est aussi psychanalyste et psychothérapeute. Elle exerce depuis plus de vingt ans maintenant et agit également en tant que conseillère conjugale.

Ses spécialités sont les problèmes d’infidélité, mais aussi, et plus généralement, les troubles sexuels et la perte de désir.

Elle opère dans le troisième arrondissement, et sa garantie de confidentialité est à toute épreuve (comme d’ailleurs les autres thérapies de couple à Lyon que nous recommandons ici : c’est une condition indispensable pour apparaître dans ce guide !). 

Elle a également suivi une formation en troubles de l’humeur, surtout centrée sur la bipolarité, un atout certain si votre ménage semble affecté par cette particularité psychique. Mais d’une manière générale, son expérience assure un parfait accueil pour tous les conjoints dont les difficultés semblent insurmontables… Ce qu’elles ne sont, en réalité, presque jamais, à condition de savoir un peu se déporter de l’immédiat et faire appel à un (ou une, comme ici) spécialiste.

Pierre Lavoisier est médecin sexologue à Lyon, également enseignant et chercheur, notamment à la faculté de médecine et l’hôpital Edouard Herriot, après des études à Montreal.

Les troubles sexuels sont donc sa spécialité, surtout masculins : l’éjaculation précoce, l’impuissance médicale, (par exemple due à la prostate ou au diabète), les pannes répétées d’érection peuvent en effet, le plus souvent, être facilement soignée grâce aux progrès de la médecine.

En cas de difficultés sexuelles au sein du couple, il est donc sans hésiter la personne à contacter. Mais son aide sera surtout médicale : ce n’est pas la thérapie de couple à envisager en cas de problèmes relationnels plus vastes ou imprécis.

À l’inverse du précédent, Marie-Laure Vilain appartient à la catégorie des psychologues sexologues à Lyon.

Cette psychothérapeute ne reçoit d’ailleurs pas que les couples : elle pu aider à surmonter les addictions, la gestion des émotions, l’anxiété, les troubles alimentaires et, étant diplômée en victimologie, les traumatismes les plus lourds ou l’accompagnement de personnes souffrant de maladies chroniques ou de longue durée.

Mais les difficultés relationnelles, les désirs de changement font partie également de son champ d’action, de même que les troubles du désir, ou du plaisir, y compris physiques ou psychosomatiques comme les pannes d’érection, le vaginisme ou les douleurs lors des rapports.

Quand elle reçoit un couple, ses séances durent 01H15 et sont espacées de trois semaines. Elle sait recevoir avec toute la bienveillance et l’écoute nécessaire pour franchir ce cap que l’on peut parfois redouter, mais que l’on ne regrette jamais.


Les coachs de couple à Lyon

Le coaching à Lyon sait traiter presque toutes les impasses… Y compris celles où l’on peut parfois avoir l’impression de s’enfoncer avec son propre conjoint, comme le montre notre sélection.

Joëlle Leblanc a une approche globale de la personne. Enseignante en techniques de communication et professeure de yoga, elle saura s’intéresser à toutes les dimensions des conjoints, ensemble ou séparément. 

Elle peut d’ailleurs vous recevoir tous les deux, mais aussi proposer des séances individuelles complémentaires pour, selon ses mots, « prendre la relation en main sans attendre la zone de non retour ».

L’une des meilleures coach de couple que nous puissions recommander.

Exerçant toujours à Lyon, cette coach pratique également la Gestalt-thérapie. Fondée aux États-Unis dans les années 1950, cette méthode se concentre essentiellement sur les interactions entre le Moi et son environnement, plutôt que rechercher les peines inconscientes profondément enfouies (dont l’existence est d’ailleurs parfois mise en doute).

Ainsi, la relation avec l’entourage (au sens le plus large du terme) est le cœur de son sujet. Cela donne à cette coach de couple une approche particulièrement adaptée pour dépasser les crises que ceux-ci traversent invariablement, comme la détérioration de la communication, les problèmes sexuels, le désir d’enfant, l’infertilité, les querelles, les problèmes d’argent ou liés au travail.

La parole, les ressentis, l’harmonie et le renouveau sont au cœur de son accompagnement.

Toujours dans le domaine du coaching à Lyon, Valérie Ballarin se définit comme « facilitatrice en bien-être ». Infirmière de formation, elle s’est intéressée à de nombreuses disciplines centrées sur le développement personnel, de la neurothérapie à la médiation en passant par la gestion du stress, l’intelligence émotionnelle et les sexualités.

Ainsi, son approche syncrétique peut apporter une grande sensation d’écoute, et de nombreux bénéfices à court, moyen et long terme.

Les tensions, les schémas répétitifs, la lassitude, la fusion ou, à l’inverse, l’absence de communication, sont les problématiques qu’elle sait résoudre par sa pratique qui saura s’adapter précisément à la dynamique qui est la vôtre.

Dans un couple, peut-être que l’important n’est pas de vouloir rendre l’autre heureux, c’est de se rendre heureux et d’offrir ce bonheur à l’autre


Jacques Salomé Psychologue 


Les psychologues de couple à Lyon

Voyons maintenant plus précisément le champ des psychologues de couple, l’approche plus cérébrale disons, mais reposant avant tout sur le dialogue. 

On se rapproche ici de la thérapie dans le sens plus traditionnel du terme, même si là aussi les diverses approches que nous avons identifiées chez ces thérapeutes de couple à Lyon.

Ce psychologue clinicien, formé à la psychanalyse, a commencé sa pratique comme éducateur auprès d’enfants et adolescents malentendants. Il a également exercé en hôpital, auprès de psychotiques notamment, avant de s’installer en libéral.

Son principe : identifier « ce qui se joue dans les conflits entre les partenaires, afin de les aider à restaurer le lien qu’ils ont tissé ensemble, de façon à permettre une évolution de la relation ».

Pour lui, une crise conjugale est le symptôme d’éléments conscients et inconscients qui paralysent sa croissance. Les verbaliser, les identifier, apprendre à s’en détourner ou à les résoudre et la clé qui permettra, non seulement de poursuivre votre vie à deux, mais aussi de la faire grandir vers une nouvelle étape dont votre bonheur est le but premier.

Une personnalité reconnue des thérapies de couple à Lyon, formée en psychopathologie et psychologie clinique à l’Université Lumière Lyon 2.

À ses yeux, rien n’est figé dans la psyché. Le changement, l’évolution et, par conséquent, l’amélioration du bien-être du sujet garantissent son avancée vers un équilibre plus doux et plus durable. 

Elle préconise donc un positionnement neutre de médiateur, de facilitateur de la parole, pour jouer son rôle. C’est pourquoi elle vous proposera d’avancer en prenant en compte l’alchimie propre à votre ménage, mais aussi les particularités, voire les souffrance, de chacun des conjoints.

Une expérience qui peut être, à première vue, plus exigeante, mais aussi apporter des bénéfices plus nombreux et diversifiés.

Methode agence de rencontre

Opérant dans deux cabinets, l’un à Cordeliers-Grolée et l’autre dans le neuvième arrondissement à Vaise, Natacha Maubant revendique une approche humaniste.

Pour elle, l’accent doit être mis sur l’individu, ce qui implique de prendre en considération toute difficulté avec son environnement, qu’il soit familial, social, professionnel ou conjugal. La connaissance de soi, et donc la confiance en soi, l’amour propre, peuvent être construits, améliorés, rebâtis et renforcés.

Son atout principal est sa pratique de la psychologie positive et des thérapies cognitives, incluant la médiation pleine conscience qui accompagne déjà bien des gens jour après jour.

Ce cadre permet d’envisager une réelle évolution, que les exercices proposés pourront renforcer étape après étape, jusqu’à élaborer une nouvelle stabilité et sécurité affective.


Les conseillers conjugaux à Lyon

Enfin, dernière catégorie dans les thérapies de couple à Lyon, les conseillers conjugaux plus spécifiquement. 

Un conseiller matrimonial peut être la bonne solution pour résoudre les conflits propres à une famille, un mariage ou un concubinage, en aidant à en réparer la communication, souvent défaillante.

Issue du monde de la communication et des ressources humaines, Karine Schein, une fois devenue maman, s’est tournée vers une formation universitaire à l’Institut des Sciences de la Famille.

Elle a longtemps exercé en institution, mais aussi en associations, avant de se spécialiser dans le conseil conjugal à Lyon.

Elle revendique bienveillance et respect, attitude grâce à laquelle elle encourage à aborder des pistes de réflexion « franches et directes ».

L’introspection est le meilleur chemin pour évoluer en couple comme personnellement.

Établie à Lyon dans le quatrième arrondissement, cette psychologue pour couple tient à se mettre à l’écoute de ses patients. 

Faire appel à un psychologue peut aider à dénouer les tensions, mieux comprendre les attentes de l’autre, faire le point, avancer dans son couple.

Quand les projets de vie propres à chacun peuvent éloigner les partenaires, que l’on n’arrive plus à verbaliser les difficultés, ou que l’équilibre est troublé, par exemple à l’arrivée d’un enfant : ces moments difficiles ne doivent pas être subis. Ils peuvent au contraire, grâce à son travail thérapeutique, constituer de véritables leviers pour élaborer, ensemble, un avenir meilleur.

Conseillère conjugale et familiale, formée à l’université catholique de Lyon puis en sexologie à la faculté de médecine de la ville, Pascale Raillard maîtrise les trois axes qui peuvent bloquer au cours d’une vie, et se soigner grâce à l’accompagnement approprié : le couple, la famille, la sexualité.

Dans ce premier domaine, elle proposera, à votre convenance, un premier rendez-vous individuel ou à deux.

Selon elle, c’est souvent un élément précis qui va déclencher la crise qui, soudain, mène une histoire au bord de sa fin. Comme un changement dans le cycle de vie, ou un choc individuel, comme un burn-out, une maladie ou un conflit au sein de sa propre famille, qui va faire perdre pied au couple, et l’empêcher de s’étudier sereinement, de résoudre ces questions par lui-même.

Un regard extérieur, impartial et bienveillant, est alors indispensable pour repartir du meilleur pied. La communication, là aussi, sera la clé qui permettra de se bâtir un futur meilleur, à deux… Ou d’envisager la séparation, mais là aussi pour se reconstruire et dépasser un moment de vie qui, s’il peut être douloureux, n’a pas nécessairement à l’être, et peut même s’avérer salvateur.


Conclusion 

Vous savez désormais tout pour identifier la meilleure thérapie de couple à Lyon et trouver l’accompagnement qui vous conviendra : thérapeute, sexologue, psychologue ou conseiller conjugal.

Quelle que soit la formule qui vous convient, si nous avions un seul conseil à vous donner, ce serait de ne pas attendre si vous sentez le besoin de faire appel à une aide extérieure.

C’est un chemin sur lequel seul le premier pas coûte. Mais c’est souvent un parcours indispensable à emprunter pour résoudre vos problématiques, personnelles comme conjugales, et redécouvrir, ensemble, en laissant derrière vous animosité et acrimonies, tous les bonheurs de la vie à deux. Et, qui sait ?

Peut-être nous reverrons bientôt sur notre site pour pour chercher que faire à Lyon en amoureux ?

Alors, courage et n’oubliez pas : le bonheur vaut la peine d’être vécu. Dans la joie, et aussi dans la paix.

Envie de rencontrer un célibataire qui vous correspond vraiment ? 

Découvrez le match-making, faites des rencontres de qualité et changez de vie en 2021 !

3

Dans quelle mesure s’adapter aux demandes de notre partenaire ?

En amour, nous sommes toutes et tous prêt(e)s aux concessions. Enfin, ne nous mentons pas : certain(e)s plus que d’autres !

Dès lors, comment réagir lorsque l’on n’est pas décidé(e) à tout accepter ? Jusqu’où peut-on aller ? Et comment peut parvenir à un accord ? J’ai demandé à une coach, une thérapeute de couples et un psychologue leurs conseils éclairés.

Penser à soi

Le pré-requis à la construction d’un couple heureux, c’est bien sûr de savoir être heureux(se) soi-même. Seul(e)… Puis, seulement, à deux !

Lorsque certaines demandes nous paraissent trop lourdes (déménager, accepter un animal de compagnie, voire renoncer à certaines activités par exemple), il faut impérativement commencer par s’interroger en son for intérieur. Qu’est-ce qui bloque ? Et qu’est-ce qui ne devrait pas, ou pourrait ne pas bloquer ?

Mieux se connaître

« Toute relation implique que l'on attribue une place à l'autre en fonction de ses besoins et de ce que l’on attend d’elle, ou de lui », rappelle Maxime Ioustalot, psychologue clinicien et psychothérapeute.

« Néanmoins donner cet espace à l'autre implique également de faire une place à ses besoins propres, à notre façon de penser et  à nos choix. » Et nos trois interlocuteurs sont d’accord sur ce point : il est impératif de commencer par s’interroger soi-même.

Pourquoi cette demande-ci, plus que les autres, me gêne-t-elle particulièrement ? Est-ce lié à mon vécu, à des habitudes, que je pourrais perdre sans qu’elles ne me manquent ? Ou à l’inverse, met-elle en cause des choses profondes chez moi, inséparables de mon identité ?

Ces réponses ne peuvent se trouver qu’en notre for intérieur —ce qui n’exclut pas, pour mieux le connaître ou le verbaliser, d’en parler à des proches ou des professionnel(le)s.

Ainsi, pour Isabelle Boullet, psychologue de couples et sophrologue, quelques questions ne peuvent être contournées :

 « S’adapter c’est aussi se questionner. En quoi cette demande me gêne-t-elle ? Me dérange ? Bouscule mon quotidien ?… Suis-je en capacité de me surpasser pour entrer dans la relation de couple ? Prendre en compte les avis de mon partenaire m’est-il difficile ? Pourquoi ? »

Pour y réfléchir, il faut prendre le temps, dans les deux sens du terme : vous réserver, sans les fuir, des moments où vous serez disponible pour tourner autour de cette question et y répondre, peut-être en prenant des notes, en écrivant, en appelant des proches.


Et aussi sur la durée : aucune décision trop lourde pour vous ne doit être prise avec le couteau sous la gorge. Sans aller jusqu’à l’année, plusieurs semaines, voire quelques mois, seront nécessaires pour vous décider.

Envie de rencontrer un célibataire qui vous correspond vraiment ? 

Découvrez le match-making, faites des rencontres de qualité et changez de vie en 2021 !

Accepter des changements

La difficulté de l’exercice est que, pour qu’il ait un sens, il demande une vraie transparence, une réelle honnêteté.


Et, vous le savez sans doute, même face à soi-même, surtout face à soi-même en fait, ce n’est pas toujours évident. Car nos trois interlocuteurs s’accordent à dire qu’il faut aussi être prêt(e) à bouger. Ainsi, poursuit Isabelle Boullet :

« Lorsque l'on est engagé dans une relation de couple, il est important de savoir modifier certains aspects de sa vie pour s’adapter doucement au lien du couple. Il est certes important de garder son individualité et sa liberté, mais il va aussi devenir important de sortir de sa zone de confort. »

Plus l’on vit « en célibataire », plus nous nous attachons à une routine, à des habitudes, un mode de vie qui nous fait du bien. Et c’est parfait ainsi !


Mais en changer, changer de rythme, adopter d’autres loisirs, s’ouvrir non pas à l’autre mais à plus de diversité dans l’existence, peut nous être réellement bénéfique, même si cela peut faire peur.


C’est aussi, après tout, l’un des plaisirs de la rencontre : de nouvelles découvertes, qui nous attendent. Parfois, un peu d’autodiscipline suffit.

En réalité, pour trier dans ce qui nous est indispensable, et ce qui peut évoluer, un mot-clé est à retenir : sacrifice

Si le renoncement vous est trop dur, trop brutal, sur un ou quelques points particuliers, précis, circonscrits : écoutez-vous. Ainsi que le résume Maxime Ioustalot,

« il est important d'envisager quel type de compromis nous sommes prêt(e) à accepter. Il n'est pas question de céder sur tout, mais ne rien accepter, ça ne peut pas être une solution non plus. Une relation amoureuse se crée et s'entretient à deux. C'est pourquoi qu'il est important de garder à l'esprit que l'autre doit avoir son espace et que tout ne peut pas toujours aller dans le sens de nos intérêts : trouver des compromis nécessite d'en passer par la négociation et le dialogue. »


Penser à l’autre

Le dialogue, la négociation sont deux vertus hautement recommandables en couple.

Mais elles deviennent indispensables quand il s’agit de faire des choix de vie dans ce qui nous paraît de plus décisif. 

Une fois que vous êtes un peu plus au clair avec vous-même, ouvrez l’espace de la discussion, sans oublier qu’elle est forcément à deux sens. 

Vous devez écouté(e) tout autant que vous devez écouter.

Jusqu’où aller

« En couple, il est nécessaire d’apprendre à composer avec les demandes et besoins de l’autre alors que vous pouviez auparavant régir votre quotidien sur la seule base de vos propres besoins et envies » rappelle la coach de vie Céline Gourlay

« Vous mettre à la place de votre partenaire et apprendre à accepter vos différences vous permet de chercher ensemble les points sur lesquels vous pouvez être plus flexible pour satisfaire ses besoins et désirs. Vous faites ainsi le choix de la complémentarité plutôt que de l’opposition. »

Si elle rappelle que « ces compromis ne doivent cependant pas être des sacrifices et qu’ une relation de couple doit pouvoir apporter suffisamment de positif pour pallier ce qu’on laisse de côté ».

Elle reformule à son tour les questions essentielle à se poser (« Quel est le prix à payer? À quoi dois-je renoncer? Est-ce que je ressens de la frustration ou de la souffrance? »), elle rappelle qu’il convient ensuite –et ensuite seulement– d’en avec sa ou son partenaire :

« La communication dans le couple est la base de tout. Rappelez-vous que votre capacité à trouver des compromis à l’un comme à l’autre est déterminante pour l’avenir de votre relation ». 

Car l’important est de ne pas entretenir une relation à sens unique : ce n’est pas toujours la même personne qui doit renoncer, changer ou avancer.

Deux vies peuvent changer, si deux vies nouvelles émergent. Sinon, la frustration reviendra comme un cheval au galop. Et vous savez comme elle peut être destructrice.

Jusqu’où ne pas aller

C’est à ce stade, une fois que vous aurez mis les choses au clair dans votre tête, puis échangé avec votre rencontre, que vous pourrez enfin prendre votre décision.

Mais les difficultés ne sont pas encore complètement derrière vous ! 

Si certains changements, liés à votre identité, ou essentiels à votre équilibre, vous paraissent impossibles et que votre partenaire ne parvient pas à l’entendre, il risque d’être temps de vous interroger sur… la relation elle-même.

Tout comme si certains bouleversements, sur le papier vous semblent raisonnables, et semblent cependant sortir tout à fait de votre horizon des possibles. Car en ce cas, ce n’est peut-être ni votre faute, ni celle de l’être aimé, mais bien de l’alchimie entre vous deux : 

« Si vous n’arrivez pas  à vous adapter aux demandes cela est peut-être le signe que vous n êtes pas suffisamment investi(e) dans la relation. ». 

De même si l’autre ne parvient pas à entendre vos demandes, vos objections, vos envies, votre besoin de temps.

Par rapport à une vie de célibataire, entrer dans une relation, c’est perdre certaines choses, pour mieux en gagner d’autres.

C’est ce nouvel équilibre qui doit vous satisfaire. Si vous êtes sans cesse dans l’embarras, c’est peut-être que vous n’avez pas encore trouvé la bonne personne pour vous

Mais cet aspect de la question ne gagnera, à mon sens, qu’à être envisagé en tout dernier lieu : sachez d’abord mesurer sans jugement en quoi votre vie s’est embellie, et si votre propre bonheur est menacé par trop de demandes, ou une trop forte pression.

Car c’est bien lui qui compte, avant tout : sans épanouissement personnel, aucune relation n’est véritablement durable. Et c’est sans doute très bien comme cela.

Conclusion

Savoir s’adapter aux demandes d’un ou d’une partenaire est indissociable de la vie de couple. Mais, dans la forme comme le fond, celles-ci peuvent prendre une importance démesurée.

Parfois, il est possible de renoncer, parfois non : ce n’est qu’au prix, d’abord d’un examen personnel (et de discussions avec vos proches, voire avec un(e) accompagnant(e)), puis de discussions et d’une négociation apaisée avec la personne, que vous pourrez trancher en toute sérénité.

Or cette sérénité est la brique essentielle sur laquelle vous pourrez, le cas échéant, construire un avenir à deux, un nouveau mode de de vie, voire une nouvelle façon d’être, et profiter pleinement de toutes les surprises, le plus souvent heureuses, qui pourraient en découler.

Envie de rencontrer un célibataire qui vous correspond vraiment ? 

Découvrez le match-making, faites des rencontres de qualité et changez de vie en 2021 !

1

Que faire à Lyon en amoureux ?

Tantôt secrète et mystérieuse, tantôt étincelante et gourmande, la ville de Lyon mérite d’être explorée. 

Pour les amoureux, sortir à Lyon, c’est choisir entre des activités, visites, promenades et escapades en tout genre. Envie de vous extraire du train-train quotidien en prévoyant une soirée ou une nuit romantique à Lyon avec votre partenaire ?

Excellente idée ! Alors, que faire à Lyon en amoureux ?

De nombreux couples profitent de la St Valentin pour s’offrir un moment d’exception à deux. Pour certains, c’est par exemple une soirée romantique à Lyon, pour d’autres, c’est un dîner aux chandelles dans les Mont d’Or

Mais pourquoi ne pas prévoir ce type d’instants précieux ensemble plus régulièrement ? Il paraît même que c’est l’un des secrets des couples qui durent...

Que vous soyez familier de la ville ou non, vous allez aimer sortir à Lyon. Vous trouverez sur cette page de nombreuses idées et conseils d’activités à faire en couple à Lyon, pour vous aider à organiser votre escapade romantique, pour quelques heures ou quelques jours.

Si vous êtes célibataire et résidez dans la région de Lyon...

Ces idées de visites et d’escapades renforceront peut-être votre envie de rencontrer quelqu’un qui vous corresponde vraiment… connaissez-vous l’une des façons les plus simples et qualitatives de faire ce type de rencontre à Lyon ?

Sélection d’adresses romantiques pour vos nuits en amoureux à Lyon

Pour passer un délicieux séjour en amoureux ou une nuit insolite à Lyon, commencez par choisir un hôtel romantique qui vous fasse rêver. Imaginez : vous démarrez votre escapade à deux en entrant dans une chambre à la décoration raffinée, écrin romantique avec vue sur la Basilique de Fourvière toute scintillante. 

Lit king-size, bouquet de roses, bouteille de champagne qui vous attend dans un joli seau en argent… tout semble débuter sous les meilleurs auspices !

Voici quelques idées pour trouver un hôtel romantique à Lyon :

Détente en amoureux

                                                                            Source Tripadvisor 

Hôtel de charme à Lyon avec l’une des plus vues de la ville : l’Hôtel Villa Florentine*****

Sur les hauteurs du Vieux Lyon inscrit au Patrimoine de l’Unesco et surplombant les toits illuminés de la ville, La Villa Florentine est un hôtel de luxe à Lyon.  Niché au cœur du quartier historique du 5e arrondissement (69005), l’établissement offre une vue à couper le souffle.

Cet hôtel romantique de Lyon très réputé offre un cadre d’exception pour vos escapades en amoureux. Admirez les toits illuminés de la ville et profitez toute l’année de la piscine et du bain à remous chauffés avec vue panoramique. L’occasion de partager un charmant bain de minuit en amoureux !

→ Budget indicatif : environ 220€ la nuit pour une chambre classique.


Séjour détente Lyon

                                                                            Source Tripadvisor 

Hôtel grand Luxe à Lyon : le Lyon Métropole ****

Au bord des berges aménagées et verdoyantes de la Saône, le Lyon Métropole, hôtel de Luxe offre de somptueux espaces.

Piscine extérieure olympique chauffée, piscine intérieure, jacuzzi, espace sport et cours de tennis, vous trouverez le cadre idéal pour vous détendre en amoureux à Lyon.

Vous pourrez également profiter d’un institut de beauté et de soins de ressourcement par l’eau. 

→  Budget indicatif : environ 110 € la nuit pour une chambre de catégorie Confort.


                                                                            Source Tripadvisor 

Pour une nuit insolite en surplombant Lyon : le Fourvière Hôtel Lyon ****

Ancien couvent offrant un cadre insolite et majestueux, le Fourvière Hôtel Lyon est un hôtel de charme particulièrement propice à un séjour en amoureux. 

Vous pourrez admirer notamment le décor d’exception mêlant ancien et moderne et profiterez de l’espace « Fourvière les Bains » : couloir de nage chauffé de 25 m, spa avec jacuzzi, hammam, douches sensorielles thématiques et fontaine à glace.

→ Budget indicatif : environ 110 € la nuit pour une chambre de catégorie « Cellule ».


                                                                            Source Groupcorner

Célébrez l"éternelle jeunesse de votre amour au : Collège Hôtel

Envie d’un hôtel romantique à Lyon qui vous procure un délicieux voyage dans le temps ? Le Collège Hôtel, très bien situé dans le quartier central du Vieux Lyon vous plonge dans un cadre “back to school” insolite et au charme fou.

→ Budget indicatif : environ 90€ la nuit pour une chambre de catégorie « Premier cycle».


Spa privatif Lyon

                                                                            Source nuitetspa

Pour vos nuits en amoureux à Lyon, réservez une chambre de charme 

Nuit(s) inoubliable(s) au Perceval, chambre avec jacuzzi privatif

C’est "LE" cadre parfait pour les amoureux en quête d’évasion en plein Lyon… Chambre luxueuse située dans le quartier de la Croix Rousse (69004), Le Perceval dispose de son spa privatif.

Et de tout le confort attendu pour bénéficier d’un  moment hors du temps.

 → Budget indicatif : environ 160€ la nuit.


                                                                            Source Tripadvisor

Nuit(s) romantique(s) aux Loges du théâtre

En plein cœur de Lyon, également à la Croix Rousse, les Loges du Théâtre s’ouvrent à vous...

Profitez du jacuzzi extérieur ouvert toute l’année, à l’abri des regards et entièrement privatisable…

 → Budget indicatif : environ 160€ la nuit.


Chambre d'hôte de charme : Une nuit au second 

Sur la Presqu’île de Lyon, et donc en plein centre-ville, Une nuit au second est une chambre d’hôte finement décorée, mêlant l’ancien et le moderne.

 Idéale pour une nuit romantique en couple.

→ Budget indicatif : environ 159€ la nuit (moyenne constatée).

Séjour Lyon en couple

Source Airbnb

Quelques perles Airbnb repérées pour vos nuits romantiques à Lyon 

Votre QG romantique et cosy dans l’Hyper centre

Dans un très bel immeuble lyonnais, installez-vous en amoureux dans cet appartement « coup de cœur » à l’atmosphère intimiste et précieuse.

 →  Budget indicatif : environ 100€ la nuit (moyenne constatée)

En amoureux au cœur du Vieux Lyon

Passez une (ou plusieurs) nantique(s) dans cet appartement de charme, entièrement rénové et idéalement situé.

 →  Budget indicatif : environ 0€ la nuit (moyenne constatée)




Faites une pause en amoureux dans un restaurant romantique à Lyon

Paul Bocuse 

" Classique ou moderne il n'y a qu'une seule cuisine ......la bonne" 

Parmi les savoir-faire et fiertés de Lyon, la gastronomie figure en haute place. Souvent surnommée « capitale de la Gastronomie », la ville a beaucoup à offrir en la matière. Il y a donc de nombreuses options pour choisir un restaurant romantique à Lyon

Voici quelques bonnes adresses !

                                                                            Source foodandsens

Paul Bocuse, le symbole du prestige culinaire lyonnais

Situé au nord de Lyon à Collonges au Mont d’or, L’Auberge de Paul Bocuse, est le restaurant étoilé du maître de la gastronomie française.

Une valeur sûre en matière de restaurant en amoureux tout près de Lyon. 


Table gastronomique Lyon

                                                                            Source lafourchette

Le Celest Bar & Restaurant, restaurant romantique à Lyon avec la plus belle vue 

Que diriez-vous d’un dîner romantique à Lyon avec l’élu(e) de votre cœur ? Niché au 32e étage de la Tour du Crayon, le Celest Bar & Restaurant, table gastronomique avec vue panoramique sur Lyon, est une adresse très prisée des amoureux.

→  Budget indicatif : très abordable le midi. Le soir, menus allant de 69€ à 89€.


Restaurant étoilé Lyon

                                                                            Source lafourchette

La Cour des loges, le grand classique Lyonnais 

En plein cœur du Vieux Lyon, et sous une spectaculaire verrière d’acier de 17 m de haut, prenez place dans la majestueuse cour florentine.

La Cour des Loges, restaurant gastronomique étoilé propose une cuisine audacieuse et créative. Une valeur sûre en termes de romantisme et de raffinement.

→  Budget indicatif : Menus de 105€ à 125€


Déjeuner en couple Lyon

                                                                      Source lesapothicairesrestaurant

Les Apothicaires, le "nouveau" grand restaurant romantique de Lyon

Lui est d’origine savoyarde et ancien de chez Bocuse. Elle est brésilienne et passionnée de cuisine et de saveurs.

En couple dans la vie comme en cuisine, ces chefs audacieux proposent dans leur restaurant Les Apothicaires une cuisine libre et instinctive, dans un cadre chaleureux, rempli d’objets chinés.

Une excellente adresse pour un restaurant en amoureux à Lyon.

→  Budget indicatif : Menus de 59€ à 69€


Dîner insolite Lyon

                                                               Source magazine exquis

Le Wagon Bar, "LE" dîner romantique insolite à Lyon 

Dans un bus presque entièrement vitré, vous embarquez pour un dîner insolite et une visite de Lyon en même temps (durée : 3h). Le Wagon Bar est soigneusement aménagé et à chaque table est proposée une tablette qui présente la ville au fil du parcours.

Une belle façon de visiter Lyon en couple.

→  Budget indicatif : 2 menus (à 76€) proposés


Bruncher en amoureux

     Source Tripadvisor

Où brancher à Lyon en amoureux ? Au Desjeuner bien sûr !

Pour démarrer agréablement votre journée en amoureux à Lyon, Le Desjeuneur est une adresse à ne pas rater.

Dans un cadre relaxant et épuré, ce coffee shop propose uniquement du « fait maison », sur base de produits de saison, et finement choisis.

 → Budget indicatif : Menu brunch 17,50€


Sélection d’activités à faire en couple à Lyon

Il y a de très nombreuses activités à Lyon agréables à faire en couple. Le temps de quelques heures, une journée ou un plus long séjour, tout est possible. Suivez le guide !

Visiter Lyon en amoureux 

Lyon est la ville idéale pour une escapade en amoureux riche en découvertes.

Classés au Patrimoine mondial de l’Unesco, les quartiers historiques de la ville sont à ne pas rater !  

Admirez Lyon en amoureux, en commençant par exemple par les vestiges de la « Capitale des Gaules » à Fourvière. Ce quartier est le témoin par excellence des plus de 2000 ans d’histoire de la ville.

Promenez-vous main dans la main dans l’ambiance village et bohème de la colline de la Croix Rousse.

Une activité est particulièrement agréable et typique à faire en couple à Lyon : parcourir les célèbres traboules lyonnaises. Du latin « passer à travers », trabouler entre les immeubles est une des meilleures façons de découvrir la ville et son histoire, notamment celle de la soierie .

Et summum de votre promenade, grimpez jusqu’au Jardin des Curiosités. Situé sur les hauteurs de Fourvière, ce havre de paix surplombe la ville et offre un panorama romantique par excellence…

Lieu romantique Lyon

Se promener dans un lieu romantique de Lyon

Par beau temps, vous pourrez faire de belles promenades en couple à travers Lyon. Pourquoi ne pas commencer par exemple par sillonner à deux les berges de Saône aménagées en promenade ?

Autre option ultra romantique : louer un bateau (pas de permis nécessaire) pour naviguer en amoureux sur la Saône.

Parmi les activités incontournables à Lyon en couple figurent les promenades et visites du Parc de la Tête d’Or. Lieu romantique et coloré, le parc intègre un lac, un parc zoologique et un jardin botanique. De quoi flâner longuement à deux au cœur de la ville.

Enfin, si vous avez envie de plonger dans la riche histoire médiévale et Renaissance de la ville, visitez le Vieux Lyon.  Resté pratiquement intact, ce quartier regorge de ruelles et d’immeubles remarquablement réhabilités.

Boire un verre en amoureux 

Après vous être promenés dans Lyon en amoureux, vous aurez sans doute envie d’un endroit agréable où boire un verre. Voici deux adresses romantiques :

 -       Le Rooftop Les Muses de l’Opéra

Situé au 7e étage de l’Opéra, ce bar panoramique offre une vue imprenable sur Lyon. Son ambiance chaleureuse et animée en fait un spot romantique par excellence.

-       Le Passage

Lumière tamisée, ambiance intimiste et jazzy, il y a fort à parier que vous tomberez sous le charme de ce bar à cocktail bien caché dans une ruelle… Le Passage est vraiment un lieu romantique de Lyon à ne pas rater.


Opter pour une visite insolite de Lyon en couple 

Que diriez-vous d’une croisière où vous vous laissez voguer tantôt sur le Rhône, tantôt sur la Saône ? Activité idéale pour tout couple à Lyon, elle offre le double avantage du charme fluvial de la ville et de l’ambiance romantique de la croisière.

Les Bateaux Lyonnais organisent ainsi différentes navigations, avec ou sans restauration. La meilleure façon de profiter d’une visite insolite de Lyon depuis ses fleuves.

Autre idée pour visiter Lyon à deux d’une façon originale et insolite : louer un Segway. Ces véhicules deux roues électriques, sur lesquels on se tient debout et très faciles à piloter, sont idéaux pour se déplacer rapidement d’un point à un autre.

Découvrir Lyon en couple à travers une jolie promenade en Segway promet une escapade inoubliable.        

séjour en amoureux Lyon

Détente, gourmandise et soirée romantique à Lyon

Se détendre en amoureux dans un Spa

Il y a 2000 ans déjà, les romains se détendaient dans des thermes dont subsistent encore actuellement d’intéressants vestiges.

Profiter d’un spa détente à Lyon est toujours une activité prisée aujourd’hui, notamment des amoureux. Dans un cadre raffiné et relaxant, voici deux adresses où vous pourrez vous ressourcer ensemble :

Spa détente en couple

     Source Tripadvisor

-   Le Royal Spa : situé dans l’élégant 6e arrondissement de Lyon, l’établissement propose notamment des escales en duo, idéal pour se détendre à deux.


Spa en amoureux

     Source lyonmetropole

-   Le Spa de l’Hôtel Lyon Métropole : ce spa situé dans l’Hôtel Lyon Métropole est aussi l’un des plus grands city spas en France. Une adresse incontournable du Spa détente à Lyon.


Massage pour amoureux

  Source alinéa

-   Thaï Paradis : situé rue Romarin sur la Presqu’île de Lyon, cet institut propose notamment aux couples des massages thaï à l’huile chaude. Relaxation garantie.

Faire une visite gourmande 

Grâce à Praline et Rosette, réservez votre balade gourmande. Fins limiers à la recherche des meilleurs artisans de la ville, cette équipe d’amoureux de la gastronomie organise des food tours thématiques qui séduisent notamment les couples.

Et si vous aimez le chocolat, vous aurez peut-être envie de prendre la direction de la Cité du Chocolat Valrhona (compter 1h de route au sud de Lyon). Explorez ensemble les multiples facettes du chocolat et régalez-vous au passage…


Prévoir une inoubliable soirée romantique à Lyon 

Vous avez envie d’une soirée romantique à Lyon que vous n’oublierez pas de sitôt ? Voici deux idées insolites :

-       Un concert classique à la bougie : atmosphère très ultra intime avec uniquement la lumière des bougies, écoutez un concert classique en amoureux dans un décor intemporel.

-   La grande roue de la place Bellecour : surplombez toute la ville en embarquant dans cette grande roue illuminée de 55 m de haut.

Un grand classique des amoureux à Lyon en hiver (présence uniquement de novembre à février).

Agence de rencontre Lyon

Week-end en amoureux à Lyon

Cela fait un moment que vous songez à venir passer un week-end en amoureux à Lyon ? 

Excellente idée ! Comme vous pouvez le constater, la ville foisonne d’adresses romantiques et d’activité à faire en couple.

Même si vous ne connaissez pas du tout Lyon, pas de panique, voici quelques conseils pour organiser votre séjour en amoureux.

Côté transport, vous pouvez opter pour la voiture puis la stationner sans problème dans l’un des parkings de la ville.

Vous pouvez ensuite facilement vous déplacer à pied, en Vélo’v ou trottinettes (système de location en libre-service de la ville) ou en transports en commun (TCL).

Si vous décidez d’organiser votre week-end en amoureux à Lyon par le train, la ville dispose de deux gares : Lyon Part-Dieu et Lyon Perrache, toutes les deux centrales. 

À seulement 2h de TGV de Paris, 1h55 de Marseille, la ville est facilement accessible pour un week-end au départ de nombreuses régions françaises.


Alors, prêt(e) pour votre escapade romantique à Lyon ?

Lyon en couple

Avec ses nombreuses adresses de charme, ses restaurants romantiques, et ses ruelles chargées d’histoire, Lyon est donc une ville très propice aux escapades en amoureux. Pour se rejoindre dans le centre, à la lyonnaise, on se donne RDV “sous la queue du cheval”.

Et s’il ne vous manque plus qu’à trouver la bonne personne pour partager des moments inoubliables à Lyon, n’hésitez pas à donner un coup de pouce au destin !

Découvrez la méthode qui a fait la renommée d’Esther Keller, spécialiste  de la rencontre haut-de-gamme.

Rejoignez notre club de célibataires 

Postulez dès maintenant !

1

Que faire lorsqu’on a honte de chercher un partenaire ?

Lorsque l’on est en recherche de partenaire affectif, il est important de pouvoir communiquer tranquillement, à cœur ouvert, sur le sujet.

En effet, les ami(e)s, les agences, les relations de travail, peuvent vous aider dans cette démarche et vous ouvrir de nouveaux horizons.

Mais parfois, un sentiment de honte peut s’avérer plus fort, et l’on n’ose pas admettre autour de soi que l’on souhaite faire une rencontre. Comment dépasser cette difficulté ?


Avancer

Ce sentiment de honte, qui peut être un véritable frein, est souvent le fruit d’une trop grande exigence vis-à-vis de soi, et il peut se manifester dans de nombreux domaines de l’existence.

Mais c’est un handicap qui peut bel et bien être surmonté.

Changer son regard

« La honte est l’une des émotions les plus destructrices et affaiblissantes », décrypte pour nous la coach de vie Céline Gourlay « Elle apparaît lorsque vous ne vous sentez pas à la hauteur des standards des autres et/ou de ceux de la société. Il est donc important de réaliser qu’une relation amoureuse ou un mariage ne sont pas le mode de vie par excellence ».

En effet, l’une des premières sources de ce genre d’embarras vient d’une fausse image de soi, des autres ou de la société.

Croire qu’être célibataire est synonyme d’échec, de failles personnelles, voire que l’on n’est « pas assez bien ». Mais il s’agit là d’une vision tronquée. 

À notre époque, et singulièrement en occident, les vies sont longues, remplies de contraintes, mais aussi de loisirs, de travail et d’opportunités. Les personnes qui restent en couple des décennies durant sont en réalité rarissimes.

Les célibataires, de tous les sexes, de tous les âges, sont particulièrement nombreux, et même deux fois plus qu’il y a 40 ans.

Envie de rencontrer un célibataire qui vous correspond vraiment ? 

Découvrez le match-making, faites des rencontres de qualité et changez de vie en 2021 !

Être célibataire, ce n’est que traverser un moment de vie parfaitement normal et des plus courants. C’est aussi le signe que l’on sait penser à soi, à se construire, plutôt qu’à se sacrifier sur l’autel d’une norme qui n’est tout simplement plus en vigueur, qu’on le veuille ou non, sous nos latitudes.

En réalité, rien n’est plus banal qu’être seul(e) pendant une période plus ou moins longue… Et, dans ces moments-là, de souhaiter la rencontre qui nous rendra pleinement heureux(se).


Se poser les bonnes questions

Pour se débarrasser de la honte et de la paralysie qu’elle peut entraîner, Céline Gourlay recommande d’admettre qu’elle est là, et de s’en affranchir par la parole et les réflexions : 

« « La honte se vit le plus souvent dans le silence, on s’en cache autant qu’on la cache et pourtant seule sa verbalisation permet de s’en défaire. Aussi, je vous invite à vous interroger sur les raisons de votre honte pour identifier vos axes d'amélioration. Posez-vous également la question suivante: suis-je heureux(se) ou ai-je du mal à accepter l’image négative que certains semblent voir en moi ? Parce que ce qui compte au final c’est comment vous vous sentez et non pas ce que les autres pensent. »

Prenez le temps de réfléchir un peu à votre vie, au choix que vous avez pu faire, à toutes les satisfactions que vous connaissez ou avez connues, pour réaliser que vous avez bel et bien construit quelque chose.

Vous existez, vous avez des passions, des proches, un certain confort, des projets. Vous êtes d’abord tout cela, avant d’être simplement « célibataire ». N’oubliez pas votre valeur. Soyez votre meilleur(e) ami(e), et non votre juge ! 

Et surtout, comme le recommande notre coach, sachez en parler. À vos ami(e)s les plus intimes, à un(e) accompagnant(e).

On oublie trop souvent que parler de ses émotions aident à les alléger, voire, parfois, à la faire disparaître totalement. Et la confiance que les autres vous témoignent, ce qu’ils et elles voient de vous, qui est souvent bien plus élogieux que la façon dont on se perçoit soi-même, peut avoir les vertus du meilleur des médicaments.

Vous serez sans doute gêné(e) au début : c’est normal. Mais lancez-vous. Les autres verront simplement que c’est un sujet sérieux pour vous, et n’en seront que plus attentifs(ve)s et bienveillant(e)s.

Bientôt, votre difficulté à vous confier semblera s’envoler d’elle-même, complète Céline.

 « Aux personnes qui vous le demandent, vous pouvez expliquer sincèrement ce que vous recherchez : de la tendresse, de l’intimité physique, de l’échange ou encore un(une) partenaire pour affronter ou partager la vie à 2. »


Agir...

Tous ces efforts, qui s’avèreront rapidement bien moins pénibles que vous l’imaginez, ne sont toutefois qu’une partie de la solution. Pour avancer encore, le mieux, comme dans bien d’autres domaines, est encore agir

Renforcer sa confiance en soi

Bâtir votre estime de vous-même est une étape indispensable sur ce parcours. Non seulement cette démarche vous permettra de dépasser votre honte, et ainsi de vous aider à trouver la bonne personne, et à la séduire par votre tranquillité d’esprit le moment venu, mais elle vous apportera aussi un bien-être personnel.

C’est un point sur lequel insiste notre coach : 

 « N’attendez pas d’avoir un(une) partenaire pour vous réaliser, ni pour que votre vie commence vraiment, et profitez de cette période pour apprendre à vous connaître, passer du temps avec vous-même, appréhender vos désirs pour mieux vous épanouir ; pour découvrir qui vous êtes et ce que vous aimez, vous ouvrir à de nouvelles expériences… »

Vous occuper de vous est une activité incontournable. Et pour cela, lancez-vous dans ces défis qui vous font rêver mais que vous remettez toujours à plus tard : une activité sportive originale et « challengeante », comme le saut en parachute, la plongée ou l’alpinisme, ou artistique, comme le dessin, le chant ou le piano.

Tout cela semble parfois réservé à une élite, à des individus exceptionnels. Or il n’en est rien. Ça s’apprend. La pratique, les bons professeurs, les méthodes suivies avec application vous font toujours progresser. C’est une excellente cure d’amour-propre… et de bonheur personnel.


Savoir attendre

 « Lors des psychothérapies, dans mon entourage et dans ma vie personnelle, j'ai pu constater que les rencontres se font souvent au moment où on ne les attend pas, ou plus ! », rappelle de son côté le psychologue Michael Mestre.

Pensez donc à vous d’abord, ne vous morigénez pas après un rendez-vous raté, ou une soirée avec un couple d’amis qui, bien involontairement, vous ont renvoyé(e) à votre solitude.

Tout ceci est, n’hésitons pas à le répéter, parfaitement normal, mais aussi le fruit d’un parcours individuel, et de votre travail pour d’abord vous construire en tant qu’être.

N’abandonnez certes pas vos efforts pour rencontrer quelqu’un, mais sachez les relativiser, n’oubliez pas qu’elles ne viennent qu’en second après votre premier devoir, qui est d’être heureux(s) seul(e). En d’autres termes : inutile de vous presser ! La vie prend parfois son temps.

Patrick Louis Richard

Prendre son temps, c'est gagner du temps sur le temps passé à le perdre !

Pensez donc à vous d’abord, ne vous morigénez pas après un rendez-vous raté, ou une soirée avec un couple d’amis qui, bien involontairement, vous ont renvoyé(e) à votre solitude.

Tout ceci est, n’hésitons pas à le répéter, parfaitement normal, mais aussi le fruit d’un parcours individuel, et de votre travail pour d’abord vous construire en tant qu’être.

N’abandonnez certes pas vos efforts pour rencontrer quelqu’un, mais sachez les relativiser, n’oubliez pas qu’elles ne viennent qu’en second après votre premier devoir, qui est d’être heureux(s) seul(e). En d’autres termes : inutile de vous presser ! La vie prend parfois son temps.


Conclusion

Bien des méthodes, vous le voyez, vous aideront à parler autour de vous, à vaincre votre honte de rechercher un(e) partenaire, pourront ôter de vos épaules une certaine pression qui peut parfois accompagner la recherche amoureuse.

Ainsi, vous entrerez dans un cercle vertueux qui vous aidera à faire la connaissance de personnes toujours plus nombreuses, en sachant ce que vous souhaitez, où vous souhaitez aller, et à quel rythme.

Cette honte encombrante et inutile ne sera bientôt plus qu’un mauvaise souvenir. Et, en prime, vous l’aurez vaincu seul(e), et ne serez donc pas dépendant(e) du regard ou de la validation de l’autre pour vous respecter pleinement.

Envie de rencontrer un célibataire qui vous correspond vraiment ? 

Découvrez le match-making, faites des rencontres de qualité et changez de vie en 2021 !

Conseils sentimentaux par temps de confinement

Les temps sont difficiles. Indépendamment des questions sanitaires ou économiques, le confinement n’est pas sans conséquences sur nos vies personnelles et les façons dont nous envisageons la rencontre amoureuse. 

Pourtant, tout n’est pas sombre, loin de là. Voici pourquoi, voici comment, au regard de notre expérience à Esther Keller.

Prendre la décision de ne plus rester seul(e)

Qu’on le veuille ou non, le moment du confinement est propice à l’introspection. Fatalement, celle-ci arrive plus souvent qu’à l’accoutumée. Il ne s’agit pas de l’ignorer, mais d’en tirer le meilleur parti. 

En profiter pour faire le point sur sa vie sentimentale

Pour cela, commençons par le plus anecdotique. Si vous êtes célibataire, sans doute appréciez-vous pleinement, en ce moment, ce conseil maintes fois répété ces dernières années : mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) ! 

SI vous en doutiez, voilà j’espère qui vous le confirme une bonne fois !

Même si bien sûr, comme tout le monde, vous espérez l’après, et vous vous languissez des interactions sociales… Et amoureuses.

Mais justement : sachez que vous ne serez certainement pas le ou la seul(e) célibataire plus désireux(se) que jamais de faire des rencontres.

C’est pourquoi vous devriez vous sentir plus libre que jamais à propos de ce que vous désirez exactement comme type de personne et de relation.

Toutes nos habitudes sont bouleversées, en profondeur, et vont l’être encore. Nos croyances, nos principes, de même. L’avenir est flou, incertain.

J’ignore ce que cela donnera en matière d’économie ou de géopolitique mais, pour ce qui vous concerne vous, ou votre futur couple, c’est l’assurance d’une grande liberté, d’ouverture d’esprit, pour vos futures relations.

Bref, de pouvoir ajuster ce que vous êtes et souhaitez vraiment.


Bénéficier d’un accompagnement

De plus, et même par temps de confinement, il est possible (et même recommandé) de ne pas ruminer, de ne pas se laisser gagner par la solitude. Or, la plupart des professionnels, des psychologues et des services de soutien, continuent à consulter, au moins par vidéo ou par téléphone. 

Vous avez enfin sans doute le temps de penser à vous-même. N’attendez pas pour trouver cet accompagnement qui s’avèrera utile pour le présent comme pour l’avenir.

S’il peut être parfois difficile de demander à l’aide, en cette période, plus que jamais, il n’y a aucune honte à avoir.

Ce sont des temps difficiles, exceptionnels et exceptionnellement difficiles ! Donc, n’hésitez plus. Abandonnez enfin toute culpabilité !

Prendre le temps de réfléchir un peu sur soi-même, ses parcours de vie et ses objectifs n’est jamais inutile.

La lecture peut aussi s’avérer un très bon accompagnement en la matière. Les ouvrages du psychologue et conférencier Yvon Dallaire par exemple, constituent une mine de conseils et méthodes pour prendre en main votre destinée. 

Mais les grands classiques en la matière, de Bénédicte Ann ou Patricia Delahaie, peuvent aussi vous aider grandement à avancer —avec beaucoup d’ouvrages correspondant à autant de situations et personnalités…


Se faire la cour à distance

Faire contre mauvaise fortune bon cœur est souvent un vrai levier, idéal pour avancer —et ce confinement en est donc une occasion de plus.

Mais est-il pour autant nécessaire de remettre à plus tard la rencontre elle-même ? Bien sûr que non.

Bien utiliser les moyens de communication modernes 

Par temps de confinement, de pandémie, ou de toute autre chose, les hommes et les femmes restent des êtres désirants et désireux de faire des rencontres et partager leur vie.

Simplement, les modes de communication et d’échange ne sont pas les mêmes. Et en réalité, c’est plutôt une bonne chose !

Ainsi, à l’agence Esther Keller, nous avons déjà inauguré, il y a quelques temps, les castings vidéo pour nos clients « Private » de Dubaï, Miami ou Montreal par exemple. Et désormais, cette méthode s’étend aux autres membres désireux de l’expérimenter, tout en maintenant la promesse d’une rencontre « de visu » après la crise. 

Beaucoup de celles et ceux qui l’ont expérimenté ont éprouvé les bienfaits de changer d’habitudes et de procédés, d’essayer autre chose.

De même la situation actuelle et les moyens de communication contemporains vont vous permettre d’essayer, de tester, un autre type d’échanges et, surtout, un autre tempo, avec moins de pression, moins d’obligations de résultats, plus de temps, plus de place au doute, à la séduction. 

Un autre rythme, d’autres discussions, d’autres attentes !

Et nous avons la chance de vivre une époque dont les inventions comblent (presque) tous les manques en la matière.

Les avantages du temps long

Car oui, il peut y avoir des avantages à faire connaissance sur le temps long. Il faut, bien sûr, avoir malgré tout envie de jouer le jeu de la séduction, et de se laisser séduire. 

Mais alors, tout est possible : on peut faire connaissance, bien sûr, mais aussi rire, se comprendre, se connaître, savoir si l’on attend les mêmes choses, si nos vécus sont compatibles, si nos projets aussi…

Une fois que l’on se découvre ensuite en réel, toutes les maladresses et hésitations des premiers rendez-vous pris trop vite s’envolent comme par magie.

Une relation longue distance peut être difficile quand elle s’éternise. Mais dans le cas présent, votre objectif partagé sera bien de mettre un terme à cette situation le plus rapidement possible, tout en apprenant à mieux vous connaître et à partager.

Et puis, n’oubliez pas que les « coquineries » restent même possibles à distance (tant que les deux partenaires sont consentants, ici comme ailleurs cela va de soi)…

Mais aussi, et peut-être surtout, tout le reste : l’humour, le charme, l’envie d’échanger, de se revoir… et de se demander ensemble, tranquillement, honnêtement, si l’on a envie de partager les prochaines joies comme les autres difficultés qui peuvent nous attendre. D’imaginer ensemble l’avenir en duo.


Conclusion

Comme toute autre crise, cette situation difficile, oppressante parfois, apporte pourtant aussi son lot d’opportunités, qu’il convient de saisir.

Le secret est de le faire à son rythme (mais ça tombe bien, en ce moment, le temps ne manque pas, bien au contraire !) et de ne pas perdre de vue l’objectif, et les prochains bonheurs, bien réels, tendres et physiques, qui nous attendent à quelques semaines ou mois d’ici…

Expérimentez ce nouveau rapport au temps, par vous-même tout comme dans la rencontre. Profitez-en. Essayez. Vous risquez fort de découvrir d’autres façons d’être, d’aimer, de partager ; et de construire ainsi une relation durable et solide, conjuguée pour toujours au futur.


Rejoignez notre club de célibataires 

Postulez dès maintenant !

1

10 choses à faire pour trouver l’amour quand on est un célibataire ambitieux mais confiné

Plan d'action : 10 choses à faire quand on est célibataire et confiné


Célibataire et coincé à la maison, double peine ? 

En cette période de grave crise sanitaire, si nos pensées vont bien sûr aux malades et au personnel soignant, nous pensons aussi aux personnes qui se retrouvent isolées et qui subissent de plein fouet une solitude qu’elles n’ont pas forcément choisie.

Être seul et reclu chez soit peut exacerber le manque de l’autre, mais aussi provoquer un déclic pour faire changer les choses. 

Alors même si cela peut sembler paradoxal, dans un moment où les contacts sociaux sont bannis, pourquoi ne pas profiter de ce parenthèse pour prendre le temps de se recentrer sur soi et préparer, voire amorcer, une future rencontre ?

Essayons en effet de tourner la situation à notre avantage et d’aborder ce confinement avec espoir et détermination ! 

Parce que l'on connaît bien nos clients, ambitieux et réfléchis, nous vous avons dressé une liste qui aborde à la fois l’esprit, le mental et le physique, pour vous aider à mettre à profit cette période de repli sur soi dans un objectif d’ouverture à l’autre !


1 ) Maintenir une hygiène de travail journalière