Pourquoi les femmes qui s’assument font peur aux hommes

J’entends souvent des femmes me dire la chose suivante : « Je crois que les hommes ont peur de moi. Je crois qu’ils trouvent que je suis TROP sûre de moi. » Mais qu’est-ce que cela signifie, au juste ?

Très souvent, il s’agit de femmes intelligentes, avec une forte personnalité, des positions sociales valorisantes… Or, s’assumer, savoir ce qu’on veut et savoir l’exprimer est un atout fortement recommandé pour faire une vraie rencontre et réussir sa vie de couple. Comment se sortir de ce dilemme ?

D’abord, non, ces femmes, autonomes, qui peuvent se passer d’un compagnon au quotidien, n’ont pas besoin de renoncer à quoi que ce soit de leur nature. Certes, il est vrai qu’elles peuvent faire reculer un homme au moment de l’engagement.

Mais il existe bien des solutions pour s’éviter ce fâcheux résultat, sans avoir besoin de se travestir ou se renier. Examinons tout de suite de plus près la situation. Quelles sont donc ces pistes de sortie ?


Ces femmes qui font peur aux hommes !

Nous les femmes, nous connaissons la peur de l’engagement qui peut saisir certains hommes quand une relation s’installe, devient « sérieuse ».

Mais ici, ce n’est pas de cela dont on parle : en effet, les femmes qui s’assument peuvent faire peur aux hommes mâtures, à ceux qui cherchent, eux aussi, à construire une histoire stable et dans la durée, bref, qui ont suffisamment vécu pour savoir que l’engagement n’est pas en soi quelque chose de redoutable. Alors, que se passe-t-il dans leur tête ?


Qui sont ces femmes ? 

D’abord, il faut relever certains traits communs que nous remarquons chez les clientes qui se trouvent confrontées à ce problème. Ce sont des femmes qui osent dire ce qu’elles pensent et qui ne craignent pas la critique.

Indépendantes financièrement, elles ne reculent pas face aux épreuves, savent séduire, mais aussi trancher et prendre des décisions. Et elles ne craignent généralement pas de se retrouver toutes seules.

Disons-le tout net : ces traits sont des atouts certains dans la vie professionnelle. Mais en plus, ils peuvent tout à fait ne pas constituer d’obstacles dans une relation sentimentale

En effet, ces qualités sont même souvent séduisantes pour les hommes, en tout cas ceux qui nous plaisent, c’est-à-dire qui s’assument aussi !

Pour un homme, commencer une histoire avec une femme qui ne dépende pas de lui, que ce soit financièrement ou pour les aléas des vies quotidiennes, sociales et professionnelles, ça peut même, au contraire, être rassurant.

Une femme qui n’est pas dans le besoin ou dans la plainte, qui ne se repose pas sur lui en permanence, et pour qui la vie de couple ne constitue pas la seule source de bonheur ou d’amour-propre : croyez-moi, ils sont un certain nombre à rechercher au contraire ce genre de profil !


Pourquoi font-elles peur aux hommes ? 

Il faut donc prendre garde à poser le bon diagnostic : ces femmes ne font pas forcément « peur » aux hommes. Le souci est plutôt qu’ils peuvent avoir le sentiment de ne pas trouver leur juste place. Se sentir considérés presque comme des accessoires de votre vie.

Car sachez-le, mesdames : notre expérience nous permet d’affirmer que les hommes aiment vraiment apporter du bonheur aux femmes. Pour eux, une partie essentielle dans une histoire réside dans leur capacité à se sentir, non pas utiles (ou pas forcément) mais, en tout cas, importants pour vous. Ils ont besoin de sentir que leur présence et les moments que vous partagez contribuent fortement à votre propre épanouissement.

Même si certains diront peut-être, pour expliquer leur éloignement, « tu me fais peur », cela est souvent dû à ce que cette expression est, en quelque sorte, dans l’air… Ou, tout simplement, pour ne pas blesser, pour rejeter la faute sur eux en vous faisant ce qui est, au fond, un compliment déguisé. Mais si on les fait parler un peu plus, c’est bien cette notion de « trouver sa place » qui ressort presque toujours.

Ainsi, le véritable problème de la relation peut s’expliquer autrement : ces hommes n’arrivent pas à trouver leur place dans un couple, voire se sentent inutiles, et cette sensation peut être terrible pour eux.

Si les temps ont changé depuis que le monsieur dans un couple est censé ramener la pitance à la maison et se battre l’honneur de leur belle, cela ne signifie pas que leurs besoins ont changé, pas plus que les nôtres. Ils se sont transformés, se situent sur un plan plus abstrait.

En un mot : ils doivent sentir que ce qu’ils font, ce qu’ils sont, vous fait sourire de bonheur. Sinon, la frustration qui en découle peut s’avérer terrible, insupportable au point qu’ils iront ailleurs, dans le seul but, plus ou moins conscient, de se sentir « utile », « à la hauteur », et ce quel que soit l’amour ou le désir qu’ils éprouvent pour vous.

S’ils n’ont pas le sentiment de vous apporter plus que leur simple présence, ils n’ont pas le sentiment de jouer leur rôle d’homme. Et ils iront le chercher ailleurs.


Comment ne plus faire peur aux hommes ? 

Comme nous l’avons dit plus haut, le remède ici n’est pas de vous changer, de chercher à devenir quelqu’un d’autre : même si c’était possible, ça ne marcherait pas.

Le seul enjeu consiste à oublier cette idée selon laquelle les femmes qui s’assument feraient peux aux hommes, pour réaliser que la vraie question est : « comment lui laisser la place ». Ou, c’est selon, « comment lui faire comprendre, sentir, qu’il a une place pour moi, et ce qu’elle est ? »


Prenez du temps

Prendre du temps est un conseil valable dans de nombreux domaines ! Tout le monde le sait : savoir par moments relâcher la pression, profiter de ces moments où le temps semble s’écouler plus lentement que lorsque nous sommes débordées ou tout simplement débordantes d’énergie, c’est important. Et c’est ce qui vous permettra de donner à votre compagnon sa juste place dans votre relation.

Trouvez des moments pour être ensemble et profitez-en, notamment pour l’écouter. Et surtout, sans juger. Bien souvent, nos hommes n’aiment pas raconter leur vie, familiale ou de travail, par pudeur. Mais quand quelque chose les tracasse, si vous les écoutez, ils prendront bien vite l’habitude de vous faire part des événements qu’ils vivent et des questions qui les traversent.

À ce moment-là, surtout, n’essayez pas de résoudre leur problème !

Bien sûr, et vous le savez, quelques questions de bon aloi, des conseils, un regard extérieur, peuvent dénouer bien des difficultés. Mais ne leur dites surtout pas ce qu’ils doivent faire, ou alors sur l’air de la question, non de la certitude.

Ne leur faites pas remarquer qu’ils auraient résolu telle ou telle difficulté depuis longtemps s’ils avaient appliqué votre « plan » : admettez que vous n’avez pas tous les tenants et les aboutissants de ce qui les touche. Que certaines choses arrivent le moment venu, que l’aventure fait partie de la vie : soutenez-le si besoin, écoutez-le toujours !

Mais ne soyez ni son coach de vie, ni son thérapeute ou, horreur, sa maman bis. C’est ainsi qu’il aura le sentiment de passer avec vous des moments reposants, qu’il sentira votre empathie.

Or, c’est bien cela qui signifie qu’il compte pour vous, que vous vivez ensemble une histoire avec des moments communs, des espoirs partagés : bref, que vous êtes un couple. Et en la matière, ce n’est pas le point d’arrivée qui compte, c’est bien le chemin.


Laissez-lui la place

Lui laisser la place, cela signifie aussi accepter que tout ne sera pas parfait, ou du moins pas forcément parfait à vos yeux. Il a décidé d’organiser un week-end surprise, et vous trouvez que l’hôtel n’est pas de votre standing ? Que s’il s’était renseigné un peu plus, même discrètement, auprès de vous, il aurait su que la montagne, c’est pas vraiment votre truc ? Inutile de le lui faire remarquer !

Bien sûr, il faut lui dire. Mais il faut veiller à y mettre les égards que votre agacement vous empêcher d’exprimer. « On est vraiment bien, il faudrait en faire d’autres, la prochaine fois j’aimerais / j’aurais envie de… » Une recommandation qui s’applique aussi pour les nombreux autres moments (petits cadeaux, sorties, dîners, soirées télé…) dont il sera à l’initiative dans le but de vous faire plaisir et de vivre avec vous un moment privilégié.

En d’autres termes, laissez l’aventure du couple et de la vie se dérouler. N’essayez pas de contrôler tout cela. Oubliez ce qu’il faudrait, demandez-vous ce que vous aimeriez, et exprimez-le ainsi plutôt qu’en rangeant votre homme dans votre agenda comme on le fait de ses rendez-vous professionnels ou médicaux.

On irait presque jusqu’à dire : en sa compagnie, pensez à voix haute ! C’est-à-dire : n’hésitez pas à lui faire part de vos questions quand il vous arrive de douter de vous ou d’une décision à prendre, voire que vous avez prise.

Vous n’apparaîtrez pas comme fragile -si vous avez construit votre vie de manière autonome et déterminée, il n’y a, croyez-nous aucun risque ! Mais vous lui montrerez que, si vous avez confiance en vous, vous avez aussi confiance en lui. En son écoute, en son intelligence, en son humour, en sa générosité, en son être et en son amour. Que, si vous l’avez choisi lui, ce n’est pas par hasard, ce n’est pas parce qu’il fait bien dans le tableau, c’est parce qu’il vous apporte quelque chose, ce petit quelque chose d’indéfinissable, qui fait que vous seriez prête à en faire votre compagnon pour longtemps.


Conclusion

Vous l’avez compris : ces hommes ne demandent qu’à vous aimer et, eux aussi, à vous aimer pour longtemps. Et s’ils ont choisi une femme qui s’assume, c’est bien qu’ils ont, eux aussi, une force et une vie intérieures suffisamment riches pour ne pas s’imaginer dépassés par un couple dans lequel la femme est forte, autonome, et capable d’en remontrer aux autres.

Simplement, on apprend peu aux hommes à communiquer, à prendre d’eux-mêmes la place pleine et entière qui leur revient dans un couple : être viril, c’est souvent, croit-on ou croient-ils, savoir se taire et encaisser quoiqu’il arrive.

Donc, le premier pas ne viendra pas d’eux. S’ils ne se sentent pas à leur place, ils partiront. À vous de lui montrer que, oui, vous avez réellement besoin et envie de lui. De l’entendre et de faire du miel avec ce qui pourrait, l’un, l’autre ou tous les deux, vous tracasser et se devenir un obstacle à votre bonheur en commun.

Ouvrez la porte ! Il ne demande que ça. L’objectif ? Ne pas simplement avoir un homme auprès de vous, mais un homme heureux d’être avec vous. Une sacrée bonne base de départ pour une relation épanouie !

7 Astucespour refaire sa vie

Vous avez l'impression de tourner en rond ?
Mettez en pratique ces astuces concrètes pour avancer !


Choisissez votre édition : 

esther
 

La fondatrice de l'agence Esther Keller a débuté sa carrière entrepreneuriale au début des années 90 dans le secteur du luxe et de la parfumerie. Elle se spécialisera dans les années 2000 dans le conseil en relation amoureuse et publiera des articles pour des magazines suisses et monégasques. Fort des échanges avec ses nombreux lecteurs et consciente de leurs attentes en matière sentimentale, elle crée en 2009 l'agence de rencontre Esther Keller. Sa mission est de permettre à une clientèle privilégiée (niveau culturel, éducation, standing, aisance de vie…) mais souvent très prise professionnellement de trouver l'amour et de construire une vie affective longue et pérenne.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Près de 3140 profils d’exception ont déjà rejoint notre newsletter privée – Rejoignez-les !Cliquez-ici pour vous abonner