1

L’amitié homme et femme faut-il y croire ?

Ah, l’amitié homme-femme, quel sujet ! Sans doute vieux comme le monde, et qui a encore de beaux jours devant lui. Elle nous inquiète, nous intrigue ; on peut avoir peur de souffrir ou de faire souffrir l’autre ; on peut y laisser des plumes comme y trouver certaines de ses plus grandes joies, et de fait, elle ne va pas de soi.

Elle a ses propres règles. Au point qu’on ignore parfois si on est réellement en train d’en vivre une, ou si c’est le début de l’histoire d’amour, ou si l’autre soupire pour vous en secret, ou si ce n’est qu’une façon d’éviter la difficulté du couple…

Examinons donc les ressorts de ce type de relation, et voyons comment la construire et l’entretenir de la meilleure façon possible !


L'amitié homme/femme est-elle possible ?


Bien entendu, lorsqu’on aborde le sujet, c’est la question qui revient le plus fréquemment. Une réelle et forte amitié, durable, entre un homme et une femme est-elle seulement possible ? Ou bien l’ambigüité, la jalousie, le désir, l’amour viendront-ils toujours se manifester et parasiter la relation ?

Ce qui rend l’amitié si unique, c’est bien qu’elle est durable et que rien ou presque ne peut l’entamer. Au contraire, le couple est bien souvent sujet à toutes sortes de difficultés, d’incompréhension, d’enjeux.

Ces difficultés nécessitent bien souvent des efforts pour le maintenir en vie et épanoui, quand l’amitié, elle, coule de source. C’est pourquoi il ne faut pas faire fausse route !


Oui....Mais à certain​es conditions

Disons-le franchement : oui, l’amitié homme-femme est possible, et elle peut apporter de grandes joies. Mais dans mon expérience, il est rare qu’elle naisse spontanément dénuée de toute attirance d’un côté ou de l’autre. Certains cas excluent certes d’emblée toute possibilité de relation et même de désir, mais ils sont très spécifiques.

Presque toujours, l’amitié homme-femme aura à un moment ou un autre à affronter la question de l’amour entre les deux personnes. Une fois celle-ci évacuée, alors un tout nouveau champ peut s’ouvrir à vous. Car dans la plupart des cas, tôt ou tard, la question se posera.

Une grande différence d’âge, un lien familial lointain, le fait d’avoir vécu ensemble certaines épreuves, comme le décès d’un proche dans un groupe, jouent des rôles inconscients très puissants. Mais il s’agit plutôt d’exceptions.

Presque toujours, l’amitié homme-femme aura à un moment ou un autre à affronter la question de l’amour entre les deux personnes. Une fois celle-ci évacuée, alors un tout nouveau champ peut s’ouvrir à vous. Car dans la plupart des cas, tôt ou tard, la question se posera.

Parfois, le désir était inconscient, refoulé. Parfois, on a cru pouvoir s’en débarrasser (par exemple parce que telle personne est en couple avec un ou une ami(e) proche), mais il revient, malgré tout, de façon inattendue. 

Certaines fois, on pense tout simplement, presque rationnellement « je suis si bien avec lui (elle), et si c’était la bonne personne ? », et on veut « tenter le coup »


Combien de garçons m’ont raconté avoir eu le cœur brisé en entendant leur amie dire cette phrase fatidique : « Ce que j’adore, chez toi, c’est qu’entre nous il n’y a aucune ambiguïté. »

Pourtant, ces situations ne sont pas insolubles. Simplement, il faut les affronter, à un moment, pour de bon.

Le plus souvent, ouvrir son cœur à l’autre conduira à un éloignement, puis à un rapprochement, plus apaisé, duquel pourra jaillir une grande et authentique amitié.

Parfois, le temps, aussi, et les rencontres, suffisent à faire en sorte qu’on détourne le regard, tout en conservant cette amitié, après avoir rencontré l’amour ailleurs.

Encore pour cela faut-il être prêt à faire d’abord le deuil de l’histoire qu’on a imaginé dans sa tête : pour qu’une rencontre advienne, il faut toujours commencer par faire un pas dans sa direction.

Autre possibilité, très fréquente d’ailleurs : ces couples d’amis qui ont d’abord été… un couple tout court. L’histoire a pu être belle, forte, mais les deux ont compris qu’elle ne pouvait pas marcher, pour des raisons souvent liées à leur personnalité même.

Si elle n’a pas duré trop longtemps, qu’on n’a pas accumulé les griefs, souvent s’il n’y a pas encore eu d’enfant, cette histoire d’amour impossible peut donner lieu à de très belles amitiés, durables, où l’un et l’autre se connaissent parfaitement, s’apprécient, se comprennent et souhaitent sincèrement voir l’autre trouver leur bonheur.


Les joies de l'amitié homme/femme

Dans tous ces cas-là, ces amitiés vous donneront d’immenses satisfactions.

Bien sûr, on pense d’abord, au bénéfice immense qu’il peut y avoir à échanger avec quelqu’un de l’autre sexe pour de strictes raisons psychologiques : parce que ça peut aider à comprendre comment fonctionne cet autre monde que sont les hommes, ou les femmes, à nos yeux, de même qu’avoir un œil pertinent pour décrypter certaines réactions de son partenaire amoureux, ou certaines de nos réactions quand nous sommes confronté(e)s à l’autre sexe.

Ce supérieur ou cette collègue me fait-il ou elle des avances ? Ai-je eu raison de me mettre en colère contre cette copine ou ce copain ? Comment vit le genre opposé la drague en soirée, ou la nuit décevante, ou nos petites manies qui nous paraissent insupportables ? Et puis, quoi puis-je offrir à mon compagnon ou ma compagne pour son anniversaire ?

Mais les joies de l’amitié homme-femme ne s’arrête pas là. Bien sûr, pouvoir échanger en toute confiance quand on est une femme avec un homme, et vice-versa, a un côté éminemment pratique dont nous aurions tort de nous priver !

Mais il y a d’autres bénéfices.

D’abord, on a plus de facilités parfois à échanger honnêtement, avec moins de pudeur peut-être, avec un représentant du sexe opposé.

Les hommes n’ont pas à faire semblant d’être le plus fort, les femmes sont débarrassées du besoin de faire rire les copines ou de se voir défendues envers et contre tout. Certaines amitiés homme-femme peuvent être des plus honnêtes, et pour cela des plus bénéfiques.

Et puis, bien entendu, si on a besoin de nos moments entre copines, ou entre copains, changer d’air fait toujours du bien !

Les hommes nous font rire, nous apaisent, nous aident à prendre de la distance, de l’assurance à nous sentir belles, nous font découvrir de nouveaux genres de films, de musique, de magazines, de passions.

A l’inverse, sachez-le mesdames, contrairement à une idée encore trop répandue, non, les hommes ne nous aiment pas que pour notre physique !

Notre légèreté, notre regard unique sur les rapports humains, notre douceur, notre envie de les voir ne pas se laisser faire quand ils sont empêtrés dans une histoire d’amour ou de bureau qui leur paraît insurmontable, et même simplement le bien-être que semble leur procurer la simple présence de cette féminité toujours aussi mystérieuse à leurs yeux…

Voilà ce dont ils ne peuvent se passer. Aussi, les joies que peuvent procurer ces rapports amicaux justifient pleinement que, si nécessaire, on affronte le non-dit.


On n’est point l’ami d’une femme lorsqu’on peut être son amant.
Honoré de Balzac



L'amitié homme/femme et la jalousie ...

Mais la vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille, comme vous savez. Les spécificités de l’amitié homme-femme peuvent aussi apporter leur lot de difficulté. Bien sûr, il peut y avoir la jalousie de votre partenaire amoureux.

Toutefois, s’il n’y a vraiment aucune ambiguïté entre vous et votre ami(e), et que vous avez besoin de la compagnie de cette personne, cette jalousie n’a pas lieu d’être, et si elle est récurrente, vous empoisonne la vie, vous empêche de voir qui vous voulez quand vous le voulez, c’est sans doute qu’elle est une jalousie problématique qui se manifeste de biens d’autres façons.

En revanche, si elle repose sur un fond de vérité, peut-être faut-il se poser d’autres questions…


L'amitié homme/femme ambigüe 


Je l’ai dit plus haut, il y a souvent au cœur d’une amitié de ce type, à un moment ou à un autre, un fond de désir. Presque toujours, en fait. Mais je voudrais m’attarder un peu sur ce point, trop souvent négligé, et qui peut apporter beaucoup de difficultés et de souffrances.

D’abord, pour dire que l’ambigüité, en la matière, peut survenir à bien des moments de la vie, se manifester très tard même si le début de l’histoire était vierge de tout sentiment de part et d’autre.

Souvent, elle peut apparaître après une rupture, quand on est un peu perdu(e), qu’on a besoin d’amour et qu’on tente de se raccrocher à tout ce qu’on peut. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à aborder le sujet, en douceur, de préférence dans un lieu public pour limiter les épanchements, dans un café autour d’un verre par exemple.

Car l'ambiguïté peut durer longtemps, on peut même y prendre son plaisir, puisqu’il n’est jamais désagréable de se sentir désiré(e)…Mais en sortir ne peut qu’apporter un mieux.

Ensuite, parce qu’elle peut prendre de multiples formes. Il peut arriver que l’amour de l’un pour l’autre soit proprement inconscient, qu’on le nie avec force et sincérité… Quand en réalité on présente tous les symptômes de l’amour.

Il peut arriver aussi qu’on en ait conscience, mais qu’on n’en fasse pas grand cas, qu’on l’accepte en pensant que quand on aura rencontré la bonne personne, tout se résoudra de soi-même.

Mais éprouver un tel sentiment empêche les rencontres, on est moins disponible, on laisse croire par son comportement qu’on n’est pas célibataire, on compare, on se dit qu’on ne trouvera pas mieux (naturellement, puisqu’il n’y a pas dans cette relation les défis propres au couple lui-même).

Si tel est votre cas, je ne puis que vous encourager à enfin vous délester de ce sentiment, soit en vous en ouvrant auprès de la personne, soit en vous éloignant quelques temps (même s’il reste toujours préférable de s’expliquer).

Vous aurez tout le temps de reconstruire ensuite une relation apaisée et infiniment plus agréable et équilibrée avec la personne si les sentiments qu’elle avait pour vous étaient sincères.

Seule la trahison peut véritablement tuer une amitié. Pas le fait d’avoir eu besoin, à un moment, de vous retrouver tel(le) qu’en vous-même.


L’amitié homme-femme forte ou fusionnelle

Une autre cause potentielle de jalousie de la part de votre partenaire, ou même tout simplement de souffrance potentielle, est le cas de l’amitié forte ou fusionnelle. Avez-vous tendance à partager avec cette personne plus de choses qu’avec votre compagne ou compagnon ? 

 

Même si cela est une tradition, pour ne prendre qu’un exemple, d’aller faire des « Nocturnes » de musée avec votre ami(e), il est bien légitime que votre conjoint souffre de ne pas pouvoir partager ces moments en votre compagnie.

Il peut être dangereux en effet pour votre couple de trop séparer les différentes phases de votre existence. Tout comme votre amoureux(se) peut avoir envie de participer à un dîner en compagnie de vos ami(e)s de manière occasionnelle, il ou elle peut souhaiter passer des moments très différents avec vous.

Souvent, l’amitié homme-femme se renforce quand l’un ou l’autre est célibataire : on a au moins quelqu’un avec qui aller au cinéma, faire un dîner ou aller danser en soirée. 

Mais si vous ne réservez ces moments qu’à votre ami(e), il faut changer d’habitude !

Vous trouverez d’autres moments, d’autres façons de vous amuser, et rien ne dit que vous n’irez plus jamais danser, ou au "restau", ou au cinéma avec lui ou elle.

Simplement, apprenez à vous partager. Croyez-moi : la vie, par ses surprises, saura vous en récompenser.

En outre, l’amitié fusionnelle, indépendamment de la jalousie d’un conjoint ou de l’existence plus ou moins assumée d’un sentiment amoureux peut être problématique en soi.

Il s’agit là, d’ailleurs, d’un problème qui existe même dans les amitiés entre garçons ou entre filles (peut-être plus fréquent chez ces dernières, surtout à l’adolescence, mais , ces messieurs ne sont pas épargnés !).

Cela ne peut durer qu’un moment avant de se régler tout seul, c’est le cas le plus fréquent. On a besoin d’expérimenter, ou on est à un moment de sa vie qui nécessite cela, et puis… Ça passe.

Mais parfois, c’est aussi qu’on est engagé(e) dans une relation toxique, ou l’autre vous demande toujours plus d’amour, de présence, d’exigence. Eh oui, le trouble narcissique ne fait pas des ravages qu’en amour.

Si vous avez le moindre doute, mettez de la distance, au moins deux ou trois mois.

Vous verrez vite si vous vous sentez mieux ainsi ou plus mal, et si l’autre est dans un rapport compulsif où il ne supporte pas de voir quiconque s’éloigner de lui ou elle et le prend comme un affront personnel.

Or il est normal d’avoir des moments dans la vie où l’on se voit moins et l’on se perd presque de vue. Cela ne veut pas dire que l’amitié est morte !

Vous savez ce qu’on en dit : un(e) vrai(e) ami(e), on peut ne pas le voir pendant des années, et quand on se retrouve, c’est comme si on ne s’était jamais quitté.

Voilà le signe indubitable que vous êtes dans un rapport sain et même mutuellement bénéfique. N’oubliez jamais cela !


Conclusion

Comme je l’ai dit, il faut éviter à tout prix l’ambigüité dans les rapports humains. Aussi, je vais le répéter sans équivoque : oui, l’amitié homme-femme est possible et elle peut être source d’un grand bonheur !

Mais si on a le moindre doute sur ce qu’on vit, il faut l’affronter. Je crois que l’amitié de ce type qui éclot spontanément vierge de tout sentiment amoureux (ou sans manipulation dans le cas de l’amitié fusionnelle et toxique), dès le début et jusqu’au bout, est bien plus l’exception que la règle en la matière (et d’après certaines études, je ne suis pas la seule !

Si vous aimez les hommes ou les femmes au point de vous sentir bien rien qu’en leur compagnie, c’est parfait. Mais cela peut aussi contribuer à vous rendre amoureux ou amoureuse plus vite que vous ne pouvez l’imaginer !

Faites le point avec vous-même, et avec votre ami(e), si vous avez le moindre doute. Dites par exemple que d’autres vous posent la question. Soyez bienveillant(e), franc(he) et compréhensif(ve).

C’est sur l’honnêteté que se construisent les plus belles histoires d’amour comme d’amitié, dont celles entre homme et femme qui recèlent, quand elles sont sincères, une authentique source de bonheur et de confiance en soi.


Quelques livres !

esther
 

La fondatrice de l'agence Esther Keller a débuté sa carrière entrepreneuriale au début des années 90 dans le secteur du luxe et de la parfumerie. Elle se spécialisera dans les années 2000 dans le conseil en relation amoureuse et publiera des articles pour des magazines suisses et monégasques. Fort des échanges avec ses nombreux lecteurs et consciente de leurs attentes en matière sentimentale, elle crée en 2009 l'agence de rencontre Esther Keller. Sa mission est de permettre à une clientèle privilégiée (niveau culturel, éducation, standing, aisance de vie…) mais souvent très prise professionnellement de trouver l'amour et de construire une vie affective longue et pérenne.

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Ducos Delas - 1 novembre 2017

Oui l amitié entre un homme et, une femme cela existe. les confidences, les états d ame, le faiblesses, la tristesse, les amours, tout cela fait partis des confidences faites a son amis , et surtout une ecoute tres presente, j ai cette chance d avoir un ami, j en suis tres heureuse et, tres fiere……

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Près de 3140 profils d’exception ont déjà rejoint notre newsletter privée – Rejoignez-les !Cliquez-ici pour vous abonner