12 Nuances d’intimité

Connaissez-vous les 12 étapes de l’intimité ? J’ai découvert en étudiant les blogs consacrés à l’écriture cette façon de voir le rapprochement entre deux personnes, et je crois que la connaître peut être un outil très utile en matière de séduction, que l’on soit un homme ou une femme.


D’où vient cette échelle de l’intimité ?

Les 12 étapes de l’intimité, ce sont les 12 phases qui vont ponctuer le rapprochement physique entre deux personnes. À l’étape 1, elles ne se connaissent pas ; à l’étape 12 elles entrent dans une relation intime… Ou plus précisément, à ce dernier échelon, sexuelle.

Avant de les détailler, il me paraît important de savoir d’où vient cette théorie ou plus exactement, comme je l’ai écrit plus haut, cette façon de voir les choses.

Ces 12 degrés de l’intimité ont d’abord été décrits par le zoologiste Desmond Morris, célèbre pour son livre Le Singe nu, qui dévoilait les nombreuses correspondances entre nos façons d’agir et celles de nos cousins chimpanzés.

Quelques années plus tard, dans son ouvrage Le couple nu : zoologie du comportement intime de l’homme, il codifiait ces 12 étapes, qui semblent très similaires entre les grands singes et les humains, avec quelques nuances bien entendu.

Ce n’est que récemment que cette échelle a été remise au goût du jour, en l’occurrence par une très célèbre autrice américaine de romans d’amour ou à suspense, Linda Howard.

Dans diverses conférences, elle a expliqué comment elle utilisait ce concept pour bâtir les relations amoureuses entre les personnages de ses romans.

Ainsi, ce qui m’a particulièrement attirée dans ces « 12 étapes de l’intimité » —outre le fait que chacune et chacun peut, j’en suis sûre, s’y reconnaître— c’est qu’il est autant le fruit d’études scientifiques, consacrées à notre part animale, que celui des réflexions d’une artiste, dont l’eau de rose et les grands sentiments sont le gagne-pain quotidien.

Cette double origine, je pense, fait la force, la solidité, de ce concept.


Quelles sont les étapes de l’intimité ? 

Présentons donc ces fameuses 12 étapes, parcours progressif et incontournable, précurseur de toute relation intime !

1

De l’œil au corps

Dans un roman comme dans la vie, tout commence par là. On voit une personne, on remarque son aspect physique, son apparence, ce qu’il ou elle dégage.

2

De l’œil à l’œil 

C’est la première véritable interaction entre deux personnes. Pour la première fois, les regards se croisent. Quelque chose de la personnalité, ou au moins du rapport interpersonnel, se fait plus clair.

3

De la voix à la voix 

Le premier moment où les personnes —ou les personnages— se parlent. L’échange commence. Celui ou celle qui va parler en premier, et la façon dont il ou elle le fera : voilà des détails d’une grande importance, précise Linda Howard, avant d’ajouter que, s’il y a contact physique avant tout échange dialogué, la tension de son livre monte instantanément sans que les lecteurs(rices) ne devinent pourquoi !

4

De la main à la main 

Deux mains se serrant ou, éventuellement, une main posée sur un avant-bras, est un contact physique qui ne sera ni invasif ni oppressant, et sans doute agréable, si un premier lien intime —pas forcément amoureux, mais de complicité— s’est noué entre deux personnes.

5

Du bras à l'épaule

Ici, c’est généralement l’homme qui agit, lorsqu’il va passer son bras autour de l’épaule d’une femme, par exemple pour la raccompagner dans la rue. Bien qu’un tel geste puisse encore paraître comme relativement innocent et dépourvu de sous-entendu, il met à l’épreuve la confiance qu’éprouvent deux individus l’un envers l’autre.

6

Du bras à la taille 

Là aussi, c’est un geste généralement masculin… Quoique. Passer son bras autour de la taille, ou de la ceinture, d’une personne (lorsqu’on entre ensemble dans un lieu public par exemple) n’est possible que si s’est opéré un véritable rapprochement. De plus, ajoute notre écrivain, c’est alors aussi signal envoyé aux personnes alentours.

7

De la bouche à la bouche 

C’est le premier baiser ! L’attraction mutuelle est confirmée. Mais suffira-t-elle pour que nos deux amoureux trouvent le bonheur ?

8

De la main à la tête  

Très souvent, cette étape-là va de pair avec la précédente. Lorsqu’un(e) amoureux(se) tient la tête de l’autre, ou caresse son visage, ou sa chevelure, ces deux personnes sont seules au monde.

9

De la main au corps 

Ce sont les premières caresses, tendres plus que sexuelles… Généralement, une fois franchie cette étape, les autres suivent des plus naturellement.

10

De la bouche à la poitrine  

Chacune et chacun aime embrasser la poitrine ou le torse de son partenaire. Nous sommes alors arrivés à un stade extrêmement intime et, désormais, il devient particulièrement difficile de résister aux étapes suivantes !

11

De la main au sexe  

Notre romancière précise qu’à ce moment, seul un mot particulièrement malheureux de l’un des partenaires, une révélation, un détail scandaleux ou repoussant, peut encore interrompre le rapprochement.

12

De la main au sexe  

C’est bien entendu l’étape finale du rapprochement intime.


Comment en tirer parti ? 

Est-ce que les 12 étapes de l’intimité vous parlent, ou vous rappellent quelque chose ?

À moi oui ! Et je trouve assez fascinant de voir aussi bien décryptées et analysées ces phases incontournables du rapprochement, de la construction de l’intimité, entre deux personnes.

Surtout, je crois que les connaître peut être un authentique atout de séduction.

Du moins, si l’on apprend à les connaître… pour mieux les oublier.

Je veux dire par là que ce schéma ne vous sera pas très utile si vous essayez de franchir les étapes une à une, mécaniquement, en vous demandant que faire ou que dire pour passer de l’une à l’autre sans encombre.

Y penser, c’est le meilleur moyen de vous couper, précisément, de votre part animale ou du moins, disons, instinctive, et donc de la communication non verbale entre vous et l’autre.

Mais les connaître permet de retrouver un peu de prise sur le jeu souvent complexe et mystérieux de la séduction.

Savoir ce qu’il y a de concret, de simple, d’évident, de progressif mais aussi de codifié dans tout cela, peut aider à ne pas trop se sentir « noyé(e) » au début ou à l’approche d’un rendez-vous, qu’il s’agisse du tout premier… ou de celui qui amènera à un premier contact physique. 

Ce peut être aussi un bon guide sur le(s) moment(s) où forcer sa timidité. Pour savoir que vous ne risquez pas d’aller trop loin… si les degrés précédentes ont été franchies.

Autrement dit, si un début de relation intime s’est installé entre vous, que vous croyez, et plus encore que vous sentez, que l’autre est prêt ou prête à aller au moins un peu plus loin, et que seule votre timidité vous empêche, par exemple, de poser votre main sur son avant-bras, voire de l’embrasser (en respectant là aussi les étapes bien entendu !), c’est sans doute que vous devez faire un peu plus confiance à votre envie.

En résumé, « les 12 étapes de l’intimité » sont à mes yeux un petit vade mecum simple, qui peut s’avérer utile au début d’une histoire, ou lorsque le doute nous empêche d’avancer, tout au long de notre vie. Un concept à méditer et à retenir pour se sentir moins dépourvu(e) lorsqu’il s’agira de construire une prochaine relation intime !

esther
 

La fondatrice de l'agence Esther Keller a débuté sa carrière entrepreneuriale au début des années 90 dans le secteur du luxe et de la parfumerie. Elle se spécialisera dans les années 2000 dans le conseil en relation amoureuse et publiera des articles pour des magazines suisses et monégasques. Fort des échanges avec ses nombreux lecteurs et consciente de leurs attentes en matière sentimentale, elle crée en 2009 l'agence de rencontre Esther Keller. Sa mission est de permettre à une clientèle privilégiée (niveau culturel, éducation, standing, aisance de vie…) mais souvent très prise professionnellement de trouver l'amour et de construire une vie affective longue et pérenne.

Près de 3140 profils d’exception ont déjà rejoint notre newsletter privée – Rejoignez-les !Cliquez-ici pour vous abonner